Search

Vers une graine de Chia made in Belgium ?


Cultiver la graine de Chia en Belgique

Nous évoquions brièvement la mise en place d’une nouvelle filière de culture dans les brèves du numéro estival. Cet article vous permettra de découvrir plus en détail ses objectifs et les débouchés prometteurs sur les plans économique, écologique et de la santé.

Retour sur la graine Chia

Historiquement, cette graine provient des régions subtropicales d’Amérique du Sud. Les graines de Chia constituaient un pilier de l’alimentation des anciennes civilisations. Ils la surnommaient la « graine des Dieux » en raison de ses nombreuses vertus. Aujourd’hui encore, ces pays sont les principaux producteurs et représentent la première source d’approvisionnement des pays européens.


Naissance d'une graine de Chia belge ?

Après une dizaine d’années de recherche et de sélection naturelle en France, une variété de semence est enfin adaptée au climat européen. Adrien Rottenberg, grand utilisateur de ces fameuses graines pour la fabrication du chia pudding Chi’s (distribué en magasins bio), s’est renseigné quant à la faisabilité d’une telle production en Belgique. Tous les signaux au vert, et compte tenu de l’ampleur du projet, il prend l’initiative de mettre en place une filière économique belge composée d’agriculteurs, ingénieurs agronomes, producteurs, incubateurs et pouvoirs publics.


Le premier objectif sera de mettre à disposition des agriculteurs belges un protocole de production visant à leur transmettre le meilleur moyen de cultiver la plante. Il faudra répondre à une série de questions agronomiques telles que la technique de semis, l’adéquation du sol et l’éventuelle fertilisation naturelle.

À ce jour, les agriculteurs et ingénieurs agronomes qui participent à la construction de cette filière se sont déjà accordés sur les parcelles de plantations des premiers semis: plusieurs dizaines d’ares de terre en conversion bio dans le Brabant Wallon. Les premiers semis permettront déjà une récolte l’année prochaine et fourniront les données manquantes quant au rendement sur le sol belge.

La graine de Chia Bio, un atout environnemental


D’un point de vue environnemental, cette nouvelle culture comporte de nombreux atouts. Tout d’abord, elle favorise la biodiversité. En effet, la chia est issue de la famille botanique Lamiacée, qui n’est pas encore cultivée à grande échelle en Belgique. L’une des règles pour construire une rotation sur une même parcelle est de favoriser un maximum d’espèces issues de familles botaniques différentes. Cela participe à la régénération du sol et à la création de la biodiversité qui, à son tour, limite la pression des ravageurs de cultures.

L’odeur de ses feuilles, comparable à la menthe, exerce une action répulsive vis-à-vis d’éventuels parasites: avantage de taille dans une culture biologique. De plus, elle demande peu de fertilisation (2 à 3 fois moins d’azote que le maïs) et exploite bien les nutriments des sols. 

Et enfin, bonne nouvelle pour nos insectes pollinisateurs: la Chia fleurie est mellifère. La plante fleurit sur une période longue et jusqu’à septembre, période difficile pour les abeilles qui cherchent encore à se nourrir à la fin de la saison d’été.


Des bienfaits en cascade !

Cette nouvelle implantation locale et bio est également l’occasion de donner une visibilité aux vertus de cette graine, qui pourrait jouer un rôle majeur sur la santé publique. En effet, tout est bon dans la Chia ! Riche en calcium, magnésium, phosphore, cuivre et antioxydants (B1 & B2) elle est surtout une excellente source d’Oméga 3. Dix grammes de graines de Chia par jour suffisent à apporter la dose journalière recommandée de cet acide gras essentiel pour le bon fonctionnement de notre organisme. Comparée aux autres sources végétales d’Oméga 3, la particularité de la graine de Chia est qu’elle permet une excellente assimilation et ce, sans transformation. La graine de Lin nécessite d’être concassée et le Colza d’être transformé en huile, par exemple. Quant aux sources d’Oméga 3 d’origine animale, retrouvées dans les poissons gras victimes de surpêche, elles engendrent des dégâts sur l’écosystème marin. 

Les Oméga 3 participent directement au développement des neurones. Ils sont aussi cruciaux pour la croissance cérébrale du fœtus et des enfants en bas âge. Une étude américaine (2011) démontre également que la fertilité masculine dépend directement des Oméga 3, qui favorisent la construction des spermatozoïdes. L’ANSES, en France, estime que 60% à 70% de la population souffrirait d’un déficit en Oméga 3, pouvant parfois aller jusqu’à la carence. La rareté de cet acide gras essentiel dans l’offre alimentaire depuis des décennies est telle que des études lui attribuent désormais l’augmentation du risque de développement de maladies neurologiques de type Alzheimer ou Parkinson.

La filière devra occuper le terrain sur le plan de la communication afin de faire connaître les bienfaits de la graine de Chia et d’appréhender les dangers d’un déficit en Oméga 3, un enjeu de santé publique. 

Ce nouveau projet se veut responsable et ambitionne de faire partie de l’agriculture de demain. Tous les coûts de production, de transformation et de mise sur le marché doivent être transparents.

L’organisation devra mettre à disposition l’appui technique au champ. L’agriculteur qui cultivera la graine deviendra un partenaire à part entière de cette nouvelle chaîne, dont tous les maillons participeront à la valoriser par leurs propres réseaux de distribution. La startup Chi’s (Chia ‘Seed), déjà active sur ce marché, souhaite jouer un rôle majeur dans la distribution du chia belge en diversifiant sa gamme de produits autour de ce super-aliment. Bien entendu, beaucoup d’autres producteurs et distributeurs seront nécessaires pour favoriser la diffusion des récoltes.


À défaut d’avoir déjà planté les premières graines, les premières pierres de la filière sont toutefois posées. Il s’agira de faire du « made in Belgium » en développant une production de qualité et responsable.  Ce nouveau projet envisage d’apporter une réponse collective aux besoins des consommateurs en proposant une source végétale, durable et abondante d’Oméga 3. Toutes les pistes pour mettre en valeur la Chia seront étudiées et cela se fera autant avec les grands acteurs agro-industriels qu’avec les startups innovantes comme Chi’s.


31, Rue de la Terre Franche

5310 Longchamps, Belgique

hello@etreplus.be

Tél : 081 43 24 80

  • White Facebook Icon

© 2019-2020 Être Plus. Tous droits réservés.