top of page
Ancre 1

"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Et si la mort nous conseillait ?



Et si la mort nous conseillait ? [Don Juan à Castaneda]


La mort est une expression de la Vie qui se renouvelle sans cesse. À tout moment, nous mourons à un état pour renaître à la nouveauté qui s’offre à nous. Cependant, vue au travers du prisme de notre personnalité humaine, la mort de nos corps nous paraît plus tangible, plus douloureuse aussi, inacceptable parfois. Et nous nous comportons comme si nous pouvions la refuser ou la nier, comme si nous pouvions empêcher le grand mouvement de la Vie.


Plonger dans son cours, au contraire, c’est se laisser avancer au fil de l’eau, au fil des événements, sans raideur, ouvert à ce qui est, à la beauté, mais également à la douleur, à la colère.

Ces dernières s’écoulent, elles aussi, jusqu’à s’éteindre quand on ne les retient pas, quand on ne s’agrippe pas à elles pour se donner une contenance ou par une loyauté mal comprise.


Lorsque l’on apprend à ne pas se figer dans un passé révolu, la souffrance que l’on accueille use nos résistances et nous rend plus poreux, plus perméables à la manifestation du Vivant en nous.

C’est ainsi qu’en laissant nos deuils nous tailler comme des diamants, mais aussi en demandant régulièrement conseil à la mort, notre amie, nous sommes ramenés à notre essentiel, à cette flamme qui crépite au-dedans de notre être et nous inspire, dans une joie profonde, les bénédictions que nous sommes venus apporter au monde.





Comentários


bottom of page