"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

L’hiver, la saison du rein



L’automne s’est installé. Doucement, au gré du vent, les feuilles des arbres virevoltent pour se poser au sol. C’est le moment de lâcher prise, de ralentir, de nous préparer à l’hiver. Une période où il fait bon se réchauffer au coin d’un feu, prendre soin de soi, s’enraciner pour mieux éclore au printemps. C’est la saison de l’introspection.


L’ÉNERGIE DES SAISONS


Tout comme la médecine traditionnelle chinoise (MTC), la médecine d’Hippocrate durant l’Antiquité tenait compte de chaque saison correspondant à un élément particulier, à une énergie précise. Hippocrate établissait une relation étroite entre les éléments constitutifs de l’univers (macrocosme), les «humeurs » de notre organisme (microcosme) et les tempéraments humains. Il estimait également que les aliments présentaient les mêmes propriétés que tous ces éléments. Tout serait relié et il convient de le prendre en considération afin de préserver notre santé.

L'HIVER : LA SAISON DU REIN ET L’ÉLÉMENT EAU


L’eau est essentielle au bon fonctionnement de nos reins

En hiver, la médecine traditionnelle chinoise considère le Rein énergétique, associé aux reins organes, au système urogénital et aux glandes surrénales et sexuelles, comme l’empereur, le pilier de notre santé. C’est le moment de recharger nos batteries, de faire le plein d’énergie, ce qui conditionnera notre vitalité pour les mois à venir. Ne dit-on pas qu’il convient d’avoir les reins solides…


Le rein, notre purificateur sanguin

Les reins purifient le sang en traitant environ un litre de sang par minute. Ils éliminent les déchets d’origine minérale et protéique par l’urine. L’excès d’acidité abîme les tissus rénaux chargés de filtrer le sang, ce qui entraîne la formation de calculs rénaux et l’inflammation de l’appareil urinaire. Ils sont également responsables de la régulation de la tension artérielle en maintenant la teneur en eau et en minéraux.


COMMENT SOUTENIR NOS REINS, ESSENTIELS À NOTRE ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE?


  1. Hydratons-nous : minimum 1,5L d’eau peu minéralisée par jour.

  2. Consommons des fruits et des légumes naturellement riches en sodium et potassium qui alcalinisent l’organisme. Le céleri qui, à l’origine, est une plante des marais, était utilisé, durant l’Antiquité, pour ses propriétés médicinales, notamment pour les infections urinaires. Excellent pour soigner l’arthrite et la goutte ! Selon la MTC, le noir est la couleur de l’hiver. Privilégions la consommation d’olives noires, de champignons, de chocolat noir (minimum 70% de cacao, à consommer avec parcimonie), de légumes racines, de noix, de châtaignes, de légumineuses comme les haricots dont la forme nous rappelle celle des reins.

  3. Bien que la saveur salée soit de saison en MTC, évitons le sel de table au maximum et préférons un sel non raffiné. Sa surconsommation demande un apport plus important en potassium, afin de maintenir l’équilibre étant donné le travail en tandem du potassium et du sodium dans notre organisme. Le potassium est indispensable à la transmission des influx nerveux, à la contraction musculaire, dont celle du muscle cardiaque, ainsi qu’à la régulation de la tension artérielle.


Une alternative : une cuillérée de pâte de miso dans nos potages qui sale, réchauffe et soutient notre système immunitaire pour son apport en pro-biotiques.


COMMENT FAIRE LE PLEIN D’ÉNERGIE ?


  1. Respectons notre rythme circadien. Selon la médecine chinoise, l’hiver énergétique commence aux alentours du 10 novembre et se poursuit jusqu’à la fin du mois de janvier, dont le solstice d’hiver est le 21 décembre, date où la durée du jour est la plus courte de l’année. Cette dernière est considérée à l’image d’une journée, à savoir que l’hiver correspond à la nuit. D’où le proverbe chinois : Il est aussi dangereux de ne pas se reposer en hiver que de ne pas dormir la nuit. Essayons de nous coucher au plus tard vers 23h.

  2. Oxygénons-nous, en pleine nature. Le bain de forêt est reconnu pour favoriser le sommeil, diminuer le stress et stimuler, dès lors, le système immunitaire en produisant ces fameux globules blancs, les natural killers (NK).

  3. Prenons des bains chauds, des saunas.

  4. Privilégions les boissons chaudes. Une tisane de gingembre qui réchauffe, une tisane de camomille ou de tilleul pour rejoindre les bras de Morphée ou encore une tisane de thym, antivirale, pour nous prémunir des refroidissements.

  5. Cultivons la confiance, l’antidote de la peur qui est l’émotion en lien avec les reins. D’autant plus qu’elle est particulièrement présente de nos jours.

  6. Pratiquons le Qi Gong, un art de santé millénaire (IVe av JC), l’une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise. Des exercices spécifiques à chaque saison sont pratiqués selon l’organe, ce qui permet un drainage, une circulation du souffle et de l’énergie tout au long de l’année.

  7. Au réveil, massons nos surrénales avec 3 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire (cortisone like) dans un peu d’huile végétale pour démarrer la journée en grande forme. Elle mime la sécrétion du cortisol, l’hormone du stress. Très efficace en cas d’épuisement physique et mental. Utile également lors d’infection respiratoire (bronchite). Appliquer une goutte sur le thorax.


ATTENTION : Ne convient pas aux femmes enceintes, ni aux enfants de moins de 6 ans.


L’HIVER : LA SAISON DU REPOS


Tout comme la nature qui se repose et se régénère, nos ancêtres, après une longue année de labeur, se reposaient en hiver, attendant l’arrivée du printemps. Les animaux hibernent, les bulbes sont enfouis dans la terre, la sève des arbres redescend dans ses racines. La nature est silencieuse, endormie, mais bien vivante. Elle reprend des forces pour mieux éclore. Cette vie ralentie qui devrait être la nôtre en cette période, nous l’avons perdue. Aujourd’hui, avec la lumière artificielle, le dérèglement climatique, dans une société de plus en plus virtuelle, en perpétuelle accélération, nous avons tendance à oublier le rythme des saisons, mais notre organisme est là pour nous le rappeler … Ecoutons-le. Accueillons l’hiver comme un cadeau, un moment où nous pouvons faire une pause, être davantage dans l’instant, la présence à soi. Bienveillance envers soi et les autres, Lumière intérieure de notre cœur, confiance et introspection sont les maîtres mots de cette saison.













Naturopathe, conseillère en nutrition et hygiène vitale

Auteure du livre « Soyez acteur de votre santé », publié aux Editions Racine

reset@icone.be

http://reset.icone.be/Les-4-ateliers

Articles du dernier numéro