"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Comment soulager les jambes lourdes ?


Vous ressentez une sensation de lourdeur dans les membres inférieurs ? Vous souffrez de crampes, de démangeaisons, de varices ? Les jambes lourdes sont les prémices d’une insuffisance veineuse et les facteurs de risque sont nombreux.


C’est quoi, avoir les jambes lourdes ?

Les lourdeurs dans les jambes, c’est quand vos membres inférieurs, jambes, cuisses, pieds et mollets, vous semblent rigides, tendus, pesants et surtout fatigués.


Ces sensations sont particulièrement accrues le soir, par forte chaleur et pendant une longue période d’inactivité (maintien debout, tendance à piétiner).


Certaines femmes ressentent également un poids dans les jambes juste avant leurs menstrues ou pendant leur grossesse. En revanche, les douleurs et la gêne s’estompent après une marche ou tout autre effort physique normal.


Plusieurs symptômes accompagnent parfois la fatigue et l’inconfort comme les crampes, les démangeaisons, les télangiectasies qui sont des petits vaisseaux dilatés qui forment une toile fine et rouge sur la peau, parfois accompagnés de veinules bleues, les oedèmes, de l’eczéma de contact ou des impatiences, c’est-à-dire le besoin irrépressible de secouer le membre touché. Ce phénomène est particulièrement observé dans les cas de syndrome des jambes sans repos et s’accompagne de fourmillements, d’engourdissements, voire de douleurs.

Souffrez-vous d’insuffisance veineuse ?

Les fourmillements, la fatigue et les lourdeurs dans les jambes sont les symptômes d’une insuffisance veineuse. En France, plus d’un tiers des adultes souffrent de ce trouble, dont environ 60% de femmes, ce qui n’empêchent pas les hommes d’y être exposés. Les risques d’insuffisance veineuse augmentent avec l’âge, car les veines sont de moins en moins élastiques et finissent par se détendre.


Plus exactement, cette maladie veineuse est due à une altération des valvules, de petites portes qui retiennent le sang, avant qu’il ne se propage pas dans les veines des jambes. Lorsque ces valvules vieillissent ou fatiguent, elles ne sont plus étanches et laissent filtrer le sang vers le bas du corps : c’est la stase veineuse. Les parois des veines des membres inférieurs sont alors affaiblies par l’afflux de sang statique. Parfois, lorsque le sang stagne trop longtemps, il ralentit le métabolisme de la lymphe, créant ainsi une insuffisance veino-lymphatique.


Les facteurs des jambes lourdes

Quel est le lien entre les jambes lourdes et l’insuffisance veineuse ? S’ils ont les mêmes symptômes, ce n’est pas pour rien. La sensation de lourdeur dans les jambes arrive en amont de la maladie veineuse chronique. Alors, quels sont les facteurs de risque des jambes lourdes ? Six éléments peuvent en particulier favoriser l’insuffisance veineuse :


1. L’hérédité

2. Le surpoids : Il accroît la pression au niveau des jambes et diminue sensiblement le retour veineux. Les personnes souffrant d’obésité présentent généralement une hypercholestérolémie, qui altère les parois des vaisseaux et gêne la circulation sanguine.

3. Le tabagisme

4. La chaleur : Les fortes chaleurs favorisent la dilatation des veines, et donc les varices. Pendant les étés caniculaires, vous aurez sans doute des impressions de gonflement au niveau des mollets.

5. Les postures debout

6. La grossesse : Comme nous vous l’expliquions plus tôt, les sensations de jambes lourdes sont accentuées par le cycle menstruel, mais plus encore par la grossesse. Les femmes enceintes subissent une compression violente sur les veines en bas du corps, ce qui accroit le risque de jambes lourdes. Plus le nombre de grossesses croît, plus la probabilité de contracter une maladie veineuse augmente.


4 veinotoniques naturels pour la circulation sanguine


Pour estomper la sensation des jambes lourdes, il faut agir sur la source de la maladie : les veines. Les veinotoniques, ou phlébotropes, sont des substances qui tonifient les vaisseaux sanguins, qui ramènent le sang vers le cœur. Ils sont donc le traitement idéal pour soulager l’insuffisance veineuse. Grâce à leur action anti-inflammatoire, ils protègent les cellules endothéliales à l’intérieur des veines, leur rendent leur élasticité et agissent sur la douleur.


Voici notre sélection des veinotoniques naturels :

1. Le marron d’Inde : c’est un fruit anti-exsudatif qui empêche les ulcères variqueux. Les propriétés analgésiques du marron d’inde permettent en outre l’imperméabilité capillaire et le renforcement des vaisseaux sanguins.

2. Le petit houx : également appelé Fragon, le petit houx est une racine qui possède des propriétés diurétiques et vasoconstrictrices veineuses, qui permettent de renforcer le réseau veineux. Son action anti-inflammatoire agit sur les œdèmes.

3. L’Hamamélis : Les feuilles de cette plante possèdent un effet anti-œdémateux et empêche les veines de se détendre davantage, en perméabilisant les capillaires. Des études[1] ont démontré que l’eau distillée d’hamamélis agissait bénéfiquement sur la rosacée, une maladie de peau touchant les vaisseaux sanguins.

4. La bromelaine : C’est un complexe enzymatique extrait de la tige et du jus de l'ananas. Des études[2] cliniques ont mis en avant son action anti-inflammatoire, mais aussi décongestionnante, qui sert à réduire les œdèmes.


Vous pouvez retrouver ces veinotoniques dans le complément alimentaire Circu Plus de chez LEPIVITS.


[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11302778/

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30484910/


Articles du dernier numéro