"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

L’astrologie au service de la conscience



Un savoir millénaire, méconnu et décrié


Quand on évoque l’astrologie dans une discussion, certaines personnes ne peuvent cacher leur enthousiasme à l’idée de creuser davantage le sujet ! Elles connaissent bien évidemment leur signe du zodiaque, et quelques-unes de ses caractéristiques.


Parfois même, elles justifient certains de leurs traits de caractère en s’appuyant sur ce fameux signe du zodiaque : « Tu comprends, si je suis comme ça, c’est parce que je suis Scorpion… Je n’y peux rien, c’est écrit dans le ciel ! »


Chez d’autres, on constate immanquablement des ricanements qui ne peuvent cacher une belle dose de scepticisme et de rejet ! On sent même un certain malaise intérieur : comment peut-on encore croire à ces balivernes en 2021 ? À l’aube d’une ère où l’on pose des drones sur Mars, où l’on invente des ordinateurs quantiques, de la viande sans cellules animales et tout un tas de choses invraisemblables pour faire « progresser » l’humanité, pourquoi diable, croire encore en quelque chose d’aussi vétuste comme l’astrologie ?


L’observation des étoiles et des astres n’a en effet rien de récent, et personne ne peut véritablement dater les origines de l’astrologie avec précision. On retrouve en outre des traces en Mésopotamie au IIème millénaire avant notre ère, parallèlement à celle également pratiquée en Egypte. Au fil des siècles, elle s’est répandue dans le monde hellénistique, la Rome antique, le monde arabe, l’Inde, la Chine et partout ailleurs. Une chose est certaine : au fil des millénaires, l’astrologie a continué d’exister auprès des érudits, et également dans les croyances populaires !


Sur quoi se base-t-elle réellement ?


Qu’est-ce qui fait sa légitimité dans un monde où la sacro-sainte Science a tenté d’effacer le savoir des Anciens ?


Un outil exceptionnel pour se relier à l’Univers

Dans le passé, l’astrologie était une discipline étudiée dans les hautes sphères intellectuelles. Il n’était donc pas rare que des médecins, astronomes, philosophes, mathématiciens, alchimistes ou politiciens utilisent l’outil astrologique comme une source de connaissance. La discipline est un condensé de savoirs divers : symbolisme, mythologie, philosophie, métaphysique, astronomie, mathématiques, psychologie et bien d’autres choses encore.


L’astrologie est l’étude symbolique du ciel en mouvement. On y interprète la danse des planètes !


Le principe de base est de comprendre que nous sommes tous reliés dans un seul système, connectés les uns aux autres, et reliés à l’Univers sur une échelle plus vaste que notre simple vie sur Terre. La Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste énonce un postulat sur lequel se base l’astrologie : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui en haut est comme ce qui est en bas, afin que s’accomplissent les miracles d’une même chose ».


Une façon d’envisager que le microcosme et le macrocosme sont intrinsèquement reliés. Que la matière et l’esprit se rejoignent au même point, que ce qui est au dehors est comme ce qui est audedans.


Il est donc important de comprendre que l’astrologie repose sur la connaissance du symbole, et qu’il est question d’apprendre à jongler avec les correspondances.

Les planètes nous influencent-elles vraiment ?

D’un point de vue scientifique, nous ne pouvons à ce jour prétendre que les planètes nous envoient des « ondes subtiles » pour influencer le cours de notre existence. On ne peut mesurer une quelconque influence astrale avec nos moyens technologiques, quand bien-même ces ondes pourraient ne jamais exister! Comment d’ailleurs une planète située à des millions de kilomètres pourrait influencer différemment un couple vivant sous le même toit, à seulement quelques mètres l’un de l’autre ?


Les astrologues sérieux ne parlent pas d’ondes ou d’influence physique, l’étude astrologique se base sur le synchronisme et le phénomène de synchronicité : il se passe quelque chose là-haut, et au même moment, je le vis personnellement de cette façon dans ma vie par rapport à une résonance personnelle.


Les horoscopes des magazines

Bien souvent, les plus réfractaires rejettent l’astrologie sous prétexte qu’ils aient lu leur horoscope et que cela ne correspondait en rien à leur réalité. Ou encore que les caractéristiques de leur signe du zodiaque ne reflétaient pas leur ressenti ou leur expérience.


Les horoscopes qu’on trouve dans les journaux et magazines populaires sont en fait une simplification à l’extrême de l’art astrologique. Malgré une réelle fondation pour certains, ils ne reflètent en rien la réalité complète d’un individu. Un minimum de bon sens permettrait de reconnaître que l’on ne peut subdiviser 8 milliards d’individus en 12 signes, et que chaque signe du zodiaque va vivre la même expérience telle que décrite dans l’horoscope !


Les prédictions sont faussées, les grands événements de nos vies ne sont pas décrites, et finalement nous les lisons pour nous amuser sans réelle fondement… Après avoir lu la météo dans un journal, pourquoi ne pas jeter un oeil sur la prédiction du jour ou de la semaine ? C’est d’ailleurs bien souvent sur la même page !


L’astrologie professionnelle ne se base pas uniquement sur un signe : il s’agit pour l’astrologue d’interpréter, et de synthétiser un ensemble complexe de symboles qui s’entremêlent les uns aux autres. Certaines personnes pourraient très bien avoir des difficultés à exprimer leur signe du zodiaque, tandis que d’autres, s’y retrouvent très fort.


C’est le rôle de l’astrologue de poser des mots et de donner un réel sens à la personne : comment vit-elle sa vie ? Quels sont ses besoins, ses désirs, ses points forts ? Quels sont ses blocages, les points à conscientiser ? C’est là que

l’astrologue intervient.


À quoi sert l’astrologie au XXIème siècle ?

L’astrologie se doit d’être au service de l’humain, lui permettre de comprendre ses longues traversées du désert, et de se libérer de ses conditionnements. Chacun d’entre nous a une carte astrale unique, un peu comme l’ADN, les

empreintes digitales, l’iris,… On est ici très loin des horoscopes !


L’astrologue joue le rôle de messager et il doit être apte à endosser ce rôle avec le plus d’humilité et de bienveillance possible. Il pourra ainsi être en mesure de décrypter notre façon d’être et de nous vivre. Il pourra décrire nos potentiels, nos faiblesses, et ce que nous pouvons faire pour aligner le corps, l’âme et l’esprit. Se vivre mieux est un véritable challenge et le parcours d’une vie entière. C’est en ce sens que l’art astrologique au XXIème siècle est, entre autres, devenu un formidable outil de développement (trans)personnel et de conscientisation de soi. Car se connaître soi, c’est aussi connaître l’univers qui nous entoure. Retrouver la paix et la joie en soi-même, c’est aussi le gage de se vivre en paix avec les autres. Comme le disait Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».










Nima Ferdowsi exerce le métier d’astrologue et enseigne à Bruxelles.

La vision astrologique qu’il propose est avant tout axée sur un processus évolutif et spirituel de la personne.


GSM : 0476 83 28 21

Site internet : www.labonneetoile.be

Email : info@labonneetoile.be

Instagram : https://www.instagram.com/la.bonne.etoile/

Facebook : https://www.facebook.com/labonneetoile.be


Articles du dernier numéro