top of page
Ancre 1

"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

YOGA: Le corps comme voie spirituelle




Pour une majorité d'occidentaux, le yoga se résume souvent à une pratique corporelle de santé. Bien que le yoga possède d’indéniables bienfaits physiques, il est bon de se rappeler qu’il s’agit avant tout d'une pratique spirituelle.



Le mot « Yoga » est souvent traduit du sanskrit par le terme « Union », car l’objectif de cette discipline, issue de la philosophie indienne ãstika, est la réalisation de l’Union entre l’être (jivatman) et le principe suprême (paramatman) afin de se libérer de l’illusion de la séparation (moksha). Dans cette perspective, les pratiques posturales et respiratoires n’ont jamais été un but en soi. Elles représentent un moyen, une porte d’entrée vers l’intériorité, vers la Source de l’Etre.


Traditionnellement, le yoga postural (ou Hatha-Yoga) ne représente qu’une des 6 « voies » yoguiques majeures qui comprennent également : le « Raja Yoga » ou yoga royal, le « Jnana Yoga » ou yoga de la connaissance, le « Bhakti Yoga » ou yoga de la dévotion, le « Karma Yoga » ou yoga de l’action désintéressée et le « Tantra Yoga », le yoga de l’expansion de la conscience et de la libération de l’énergie. Chacune de ces voies possède son histoire, sa philosophie et sa méthodologie propre – bien qu’il soit possible d’en pratiquer plusieurs simultanément (voir l’article « Les 6 branches de l’arbre sacré du Yoga » (1)).



D’une simple pratique de santé à la Paix intérieure


Traditionnellement, le but du yoga dépasse donc la conception occidentale classique qui n’y voit souvent qu’une quête d’équilibre et de santé corps-esprit.


Quelles que soient les approches yoguiques suivies, leur unique but est toujours cette ultime réalisation de Soi.


Même si nous ne sommes pas, de prime abord, intéressés par la dimension spirituelle de la pratique, elle nous conduira immanquablement vers plus de sérénité.


Ainsi, de nombreux pratiquants qui suivent des cours de Hatha-Yoga comme simple méthode ‘anti-stress’, pour avoir plus d’énergie, une meilleure santé ou simplement plus de souplesse, se retrouvent souvent, en quelques mois à peine, beaucoup plus calmes, équanimes, détachés et en paix. C’est toute la magie du yoga !


Les alternances entre postures, relâchements et respirations réalisées en conscience nous permettent de revenir à nous-mêmes et d’accéder assez rapidement à la détente et au calme, première étape au dévoilement de la paix intérieure.



Témoignages de Sylvia et Eric


Sylvia : « J’ai commencé le yoga avec une amie, essentiellement pour des problèmes de dos. Je n’avais aucune idée de la philosophie et du côté spirituel de la pratique. (…) Avec le recul, je peux dire que c’est devenu un chemin de vie qui m’a fait découvrir un monde intérieur d’une richesse insoupçonnée ! »


Eric : « Dès le début, c’est le côté spirituel qui m’a attiré. J’ai cherché un professeur qui pouvait transmettre cette dimension au-delà des postures et j’ai trouvé ! (…) Depuis, j’ai fait de nombreuses retraites de yoga et suis même allé en Inde pour découvrir les sources de la pratique. (…) C’est une magnifique voie de réalisation de soi ».



De nombreuses formes et pratiques spécifiques


Evidemment, aux côtés de ses formes traditionnelles orientales, certaines formes de yoga ont été adaptées à la culture occidentale. C’est essentiellement la pratique du Hatha-Yoga ou yoga postural qui est proposée dans nos contrées.


Bien que l’on puisse aussi trouver des instructeurs et des écoles qui suivent les formes traditionnelles, il existe au sein même du Hatha-Yoga divers styles et tendances qui vont du simple yoga-détente aux pratiques posturales parfois très rigoureuses.


Heureusement, de nombreux professeurs proposent des cours adaptés aux conditions physiques de chacun et aux objectifs recherchés. Il existe aussi des pratiques spécifiques qui sont régulièrement intégrées aux cours de yoga postural, telles que :


  • Le Yoga Nidra : ce « sommeil yoguique » pourrait être considéré comme une variante de l’état de transe des chamans. Cette technique très ancienne est décrite dans les traités tantriques et a été transmise par les Yogis depuis des temps immémoriaux. Ce yoga est essentiellement basé sur la relaxation, travaillant à proximité de la phase liminale du sommeil. Cette technique utilise des images et des représentations qui ont d’ailleurs été reprises dans la pratique de la sophrologie contemporaine. L'induction par l'enseignant, la douceur relationnelle et l'attention au corps dans l'instant présent ont, quant à elles, été incorporées à l'hypnose ericksonienne.

  • Le Mantra Yoga fait appel à un support de méditation sonore ; le mantra est soit une formule sacrée d'invocation condensée, soit une série de syllabes assemblées en fonction de leur efficience vibratoire et répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme. Dans certains cas, il s’agit simplement d’un mot ou de quelques mots avec lesquels nous sommes ‘en résonance’ dans le cœur.

  • Le Kundalini Yoga : la « kundalini » désigne l'énergie primordiale présente en chaque être humain lovée à la base du sacrum ; son éveil le long de la colonne vertébrale, à travers les chakras jusqu'au sommet de la tête, permet l'équilibration puis la conjonction des courants ascendants et descendants du corps circulant au travers des principaux canaux énergétiques. Certaines écoles de Hatha-Yoga y puisent de larges emprunts, notamment pour leurs représentations énergétiques du corps.



Le Yoga du Cachemire


Ce yoga est issu du shivaïsme tantrique du Cachemire : cette tradition spirituelle non dualiste, qui s’est épanouie sur les contreforts himalayens entre le 8ème et le 14ème siècle, s’est fait connaître en Occident au début des années ‘70 grâce à des précurseurs comme Lilian Silburn, Jean Klein et, plus récemment, Eric Barret. L’approche cachemirienne se fonde sur une vision non-duelle de la réalité : le monde manifesté est considéré comme émanation de la Conscience absolue ; ce qui se manifeste à la Conscience (objets, corps, perceptions, pensées, …) est de même nature que la Conscience elle-même, tout comme les vagues sont de même nature que l’océan dont elles émergent. Le sujet conscient et l’objet dont il est conscient ne sont qu’une seule et même réalité.


Le Yoga du Cachemire est fondé sur une écoute fine des ressentis corporels, libre de volonté ou de recherche de performance à réaliser une « bonne » posture. A travers les sens et le souffle, il permet une exploration et un éveil du corps d’énergie, à la fois émanation et substrat du corps physique. C’est un retour à la Conscience que- nous-sommes au sein de laquelle les sensations corporelles et énergétiques émergent.



Yoga Sutras de Patanjali


Il est intéressant de noter que, dans les célèbres « Yoga Sutras de Patanjali », un des textes fondateurs du yoga, la pratique posturale (asana) fait partie de 8 aspects indissociables permettant la réalisation de l’Union spirituelle — il s’agit de :


  • Yama ou règles de conduite dans le monde : la non-violence, la vérité, l’honnêteté, la continence et la non-convoitise ;

  • Niyama ou règles d’auto-discipline : la propreté, le contentement, l’austérité spirituelle, la connaissance des textes sacrés et de soi-même, l’abandon au divin ;

  • Asana ou pratique posturale ;

  • Pranayama ou maîtrise respiratoire (permettant la circulation et le renforcement de l’énergie vitale) ;

  • Pratyahara ou retrait des sens : l’attention se désentrelace des objets extérieurs et ‘se retourne’ vers l’intérieur ;

  • Dharana ou concentration intérieure sur un seul objet subtil (un centre énergétique, une déité de prédilection ou encore la répétition silencieuse d’un son, d’un mot ou d’un mantra…) ;

  • Dhyana ou méditation-contemplation : l’attention se désentrelace de tout support intérieur et se laisse réabsorber dans la Source de Pure Conscience dont elle est issue ;

  • Samadhi : le méditant disparaît en tant qu’objet séparé au sein de la Conscience qui est alors reconnue comme Identité véritable. Cette réalisation s’accompagne souvent d’un sentiment de « Paix qui dépasse l’entendement », de Bonheur extatique et d’Unité.



La voie spirituelle proposée par le yoga a la particularité de passer par le corps, la respiration et l’énergie. C’est une authentique science du corps et de l’esprit.


Par l'apprentissage de techniques spécifiques, associées à l’auto-observation, le yoga nous aide à nous connaître nous-même et à nous dépouiller de tout ce qui n’est pas nous : derrière l’illusion d’être un corps-mental qui chemine vers plus de conscience, nous réalisons que nous sommes déjà la Conscience au sein de laquelle émerge les sensations d’être un corpsmental. Notre nature véritable, le Soi, peut alors pleinement se révéler au coeur de cette Union intime avec tout ce qui Est. Mais attention au mirage ultime et paradoxal auquel toutes les traditions et philosophies s’accordent : cette Réalisation intérieure est une voie-sans-voie qui ne nécessite ni temps, ni maîtrise, ni évolution, ni technique…











 

(1) publié dans ETRE Plus #330 de septembre 2021 et disponible sur etreplus.be


Références :

  • « Yoga-sutras » de Patanjali chez Albin Michel.

  • « L'art complet du yoga. Pratiquer le Yogasûtra pour atteindre le bonheur et l'accomplissement spirituel » de J. Lee chez Ada.

  • « Le yoga du corps et de l'esprit » des Swamis Durgananda, Kailasananda et Sivasananda chez Solar.




Kommentare


bottom of page