"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Rhinite allergique : comment la soigner naturellement ?


Le printemps arrive et avec lui le pollen. Saviez-vous que presque 20% de la population souffre de de rhinite allergique ? Si vous aussi vous avez peur du retour des beaux jours, car vous subissez éternuements, yeux gonflés et problèmes respiratoires, nous avons pour vous 5 réflexes naturels contre les allergies saisonnières.



Qu’est-ce qu’une allergie saisonnière ?

L’allergie saisonnière est une réaction allergique périodique, qui fait surtout son apparition au retour du printemps ou l’été, en même temps que la refloraison des plantes allergènes. Également appelée rhinite allergique ou rhume des foins, elle est due à une hypersensibilité à certains pollens d’arbre ou de graminées, comme le foin et les céréales.

La quantité de pollen fluctue selon le type d’arbres et de graminées, de la météo, mais aussi selon les zones géographiques. Vous pouvez vous renseigner sur l’indice pollinique de votre région grâce au site de la RNSA. Souvent propagés par le vent, les pollens s’attaquent surtout aux yeux et aux voies respiratoires, provoquant des symptômes excessifs. Le système immunitaire se défend alors par une réaction inflammatoire et libère des histamines, dilatant les vaisseaux sanguins et favorisant les symptômes que nous allons vous présenter.


Les symptômes du rhume des foins

Si elle est également appelée rhume des foins, ce n’est pas pour rien. Les symptômes de la rhinite allergique sont assez semblables au rhume, notamment :

  • Éternuements ;

  • Nez qui coule ;

  • Maux de gorge et toux ;

  • Yeux gonflés ;

  • Conjonctivites ;

  • Migraine ;

  • Fatigue et insomnies.


Ces symptômes varient d’un individu à l’autre, selon la gravité de l’allergie et parfois, selon le type d’arbre. Ils sont aggravés par des facteurs irritants tels qu’un fort vent, de grosses chaleurs, la fumée et la pollution. C’est la raison pour laquelle les individus allergiques sont soulagés lorsqu’il se met à pleuvoir en été, afin de disperser les allergènes et avoir un moment de répit. Ce n’est pas une allergie grave en soit, bien qu’elle soit très incommodante et empêche souvent de dormir la nuit.

Si le rhume des foins semble banal au premier abord, il faut toutefois faire attention aux complications qui peuvent survenir : apparitions de plaques cutanées, difficultés respiratoires importante, gonflement au niveau de la gorge. Dans l’un des cas énoncés, contactez immédiatement le SAMU.


5 solutions naturelles contre les rhinites allergiques

Pour soigner les symptômes de l’allergie saisonnière, pas besoin de chercher bien loin, car il existe de nombreux anti-inflammatoires naturels. L’Antioxyppin de chez LEPIVITS a des principes actifs à base de sélénium, de vitamine C et E qui réguleront le système immunitaire afin de calmer les réactions allergiques.


1. Vitamine C

Beaucoup de vitamines renforcent le système immunitaire. La vitamine C, notamment, joue un rôle prépondérant dans les défenses immunitaires. Elle permet entre autres de favoriser l’absorption du fer alimentaire dans l’organisme, renforce les muqueuses nasales et réduit la quantité d’histamine dans le sang.

Malheureusement, notre corps ne synthétise pas lui-même de vitamine C et a du mal à la stocker, c’est pourquoi il faut en consommer régulièrement. On la trouve bien-sûr naturellement dans les fruits et les légumes, en particulier les agrumes, les poivrons, les légumes verts (brocoli, chou, persil), le kiwi etc.


2. Vitamine E

La vitamine E est un antioxydant. Or, un des bienfaits des antioxydants est surtout de combattre les radicaux libres et de protéger les cellules de l’organisme. La vitamine E aide à synthétiser les globules rouges et agit en synergie avec la vitamine C et le bêta-carotène, excellent pour dégager les voies respiratoires. C’est dans les huiles et les oléagineux qu’elle est la plus riche.


3. Minéraux

Certains minéraux protègent les cellules contre le stress oxydatif. Le magnésium, en particulier, est essentiel au bon fonctionnement de votre organisme et participe à de nombreuses réactions enzymatiques et module les récepteurs à l'histamine. Le fer stimule l’activité des lymphocytes et renforce ainsi les défenses immunitaires. Une carence en fer risquerait d’affaiblir l’organisme et d’accélérer les agressions des allergènes. Le zinc joue un rôle dans un grand nombre de fonctions immunitaire contre les bactéries au niveau des muqueuses et de la peau. On le trouve dans les céréales complètes, les fruits de mer et le chocolat.


4. Oméga-3

Ce sont de bonnes graisses, indispensables à notre organisme pour leurs propriétés anti-inflammatoires, notamment grâce à leur apport de prostaglandines. Privilégier des aliments riches en oméga-3 permet notamment de produire de l’énergie et ainsi, d’éviter les allergies. On les trouve en grande quantité dans les poissons gras et les oléagineux.


5. Plantes antihistaminiques

Certaines plantes possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antiallergiques, comme la réglisse et le thé vert. Le rooibos, une excellente alternative au thé car c’est une plante sans théine, contient d’ailleurs de la quercétine, un flavonoïde qui neutralise l’inflammation et empêche l’histamine de se propager. En infusion également, l’ortie est le remède naturel le plus efficace contre le rhume des foins. D’après un essai clinique[1] sur plus de 60 patients, un simple extrait de feuilles d’ortie est capable de soulager les symptômes allergiques, tout comme la spiruline [2] qui renforce la muqueuse nasale et favorise la production de natural killers.

Il existe encore bien d’autres solutions naturelles pour soulager les symptômes de l’allergie saisonnière, mais avant de prendre des compléments alimentaires, il est important d’adapter son alimentation et d’éviter les produits qui favorisent la production de mucus ou les aliments riches en acide arachidoniques, comme la viande.



[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2192379/

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18343939/

Articles du dernier numéro