"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Et si on s’inspirait des éco-villages et co-habitats pour co-créer un nouveau futur ?


Générer des énergies renouvelables, cultiver une nourriture saine, soutenir les économies locales, développer les low-techs, répondre de manière créative aux urgences climatiques et écologiques… Partout sur la planète, des communautés explorent de nouvelles façons d’être au monde. De petits hameaux aux grands éco-villages, en passant par les projets de co-habitats permaculturels et initiatives de Transition, ces pionniers d’un avenir meilleur démontrent qu’un autre monde — plus sain, plus juste et régénérateur — est déjà possible.


Nos cerveaux humains sont ‘câblés’ pour créer et partager des histoires ; c’est la façon dont nous apprenons et c’est ce qui façonne notre identité. Une histoire bien racontée, suffisamment enthousiasmante et à laquelle on peut facilement s’identifier, nous aide à libérer notre imaginaire et à ré-enchanter nos vies, tout en nous apportant de l’espoir et un foisonnement d’idées nouvelles sur tout ce qui pourrait être possible.


Actuellement, une majorité des histoires auxquelles nous sommes exposés fait appel à des valeurs associées à la consommation, à la compétition, au statut et au paraître. Parfois, elles sont même contradictoires. On nous raconte par exemple que pour atteindre les objectifs requis pour éviter un réchauffement climatique catastrophique et réduire la pollution, nous devons absolument consommer moins. Malheureusement, le récit culturel dominant nous encourage à faire exactement le contraire encore et encore... Ainsi, les individus développent une forme de culpabilité lié à leur style de vie, paradoxalement encouragé par le système. Or, rendre les gens coupables ne les fera pas changer. Au contraire, de nombreuses études démontrent que les ‘menaces’ et les ‘discours infantilisants’, souvent utilisées pour communiquer sur les questions environnementales ou de santé, conduisent au déni et provoquent une résistance au changement.


De l’anecdote à l’inspiration

Nous avons donc besoin d’entendre et de diffuser des histoires plus convaincantes et positives pour nous inspirer à transformer nos vies. Bien qu’il existe de très nombreux exemples d’initiatives communautaires inspirantes qui prospèrent et vivent déjà le changement auquel nombre d’entre nous aspirent, nous n’en entendons tout simplement pas parler ou si peu. Il est toujours surprenant de constater à quel point le système verrouille les informations sur tout ce qui touche aux alternatives à la pensée unique dominante. Ce qui fait que la grande majorité des êtres humains n’a finalement pas ou peu d’informations sur les éco-villages, habitats groupés, initiatives de Transition et autres projets innovants qui prototypent déjà un avenir radieux et régénérateur. Comme les médias ‘mainstream’ n’en parlent quasi pas, ces pistes donnent l’impression d’être, au mieux, anecdotiques et, au pire, fantaisistes. Mais c’est loin d’être le cas ! Des dizaines de milliers de communautés intentionnelles et lieux alternatifs de par le monde (c’est-à-dire des millions d’êtres humains) ont déjà réussi à développer des projets énergétiques et alimentaires locaux, à renforcer leur résilience et à réduire leur empreinte carbone. Ils représentent une source importante d’apprentissage

et d’inspiration !


Des laboratoires du futur

On ne peut nier que cette période de pandémie, d’effondrement de la biodiversité, de « Grand Reset » économique, de dictature sanitaire et autres joyeusetés mondialistes chamboule nos quotidiens. Or, la Vie ne laisse rien au hasard. Comme le disait avec humour Albert Einstein : « Le hasard est le déguisement que prend Dieu pour voyager incognito. » Ainsi, ces événements planétaires ont le potentiel d’un éveil de Conscience inégalé dans l’histoire de l’humanité. Ils représentent également une formidable invitation à regarder ce qui est titillé en nous, à voir clairement ce qui nous touche le plus. Que cela soit à l’échelle individuelle ou planétaire, un manque pointe toujours vers son contraire. Ainsi, le manque grandissant de liberté invite immanquablement à se tourner vers ce qui est à jamais libre. Et qu’est-ce qui en nous est à jamais libre ? A chacun de cheminer pour trouver la réponse…


Parallèlement à cette investigation intérieure, la situation globale nous pousse aussi à réfléchir à ce qui est vraiment essentiel et à imaginer dans quel monde nous souhaitons vivre. Nous sommes nombreux à rêver d’un futur plus durable, avec des modes de vie qui prennent soin des êtres humains et de la planète. Les solutions sont déjà nombreuses et d’anciennes utopies deviennent réalités chaque jour. C’est justement le cas des éco-villages, communautés intentionnelles, co-habitats, éco-hameaux, lieux de vie permaculturels, etc. Ces laboratoires du futur explorent au quotidien comment adopter une manière de vivre plus durable, dans notre relation à la nature, aux autres et à nous-mêmes.


Toutes ces communautés intentionnelles utilisent des processus participatifs pour intégrer de manière holistique les dimensions écologique, économique, sociale et culturelle afin de régénérer leurs environnements sociaux et naturels. Ces nouvelles formes d’habitat possèdent souvent des structures sociales dynamiques, très diversifiées, mais unies autour de valeurs et d’objectifs écologiques, économiques, sociaux et culturels communs. Chacun de ces lieux de vie alternatifs est unique et s’est façonné autour de solutions locales totalement adaptées à leur contexte propre. En ce sens, ces laboratoires du futur représentent des sources d’inspiration essentielles dont on ne peut plus faire l’économie.

A noter : il existe actuellement environ 15.000 éco-villages ou co-habitats référencés sur les 6 continents (les plus célèbres étant Findhorn en Ecosse, Auroville en Inde, Tamera au Portugal, Lebensgarten en Allemagne, Damanhur en Italie, Crystal Waters en Australie , The Farm aux USA…), plus de 4.000 initiatives de Transition officielles et probablement des dizaines de milliers de projets locaux non-référencés qui existent à différentes échelles. On est donc loin d’un phénomène anecdotique…


Finalement, quelles que soient leurs appellations, ces nouvelles façons plus vertueuses d’habiter la Terre convergent toutes vers une même idée : réunir des individus qui souhaitent vivre et s’entraider les uns des autres (comme une grande famille), qui partagent des lieux de vie et des espaces communs (habitations, centre communautaire, terrains, etc.), une partie de leur quotidien (travail de la terre, repas conviviaux, célébrations, méditations, etc.) et, surtout, qui aspirent aux mêmes valeurs en développant un mode de vie inédit, respectueux et collaboratif.


Et si… nous nous inspirions de tous ces récits créatifs et positifs pour co-créer le futur auquel nous aspirons tous ? Et si… nous bâtissions dès maintenant les fondations d’une nouvelle culture régénératrice qui réenchantera la Terre ? Et si… tout cela était déjà écrit et qu’il suffi sait de suivre son cœur ?









RÉFÉRENCES :

« Vivre autrement. Ecovillages, communautés et cohabitats » de Diana L. Christian chez Ecosociété • ecovillage.orgeco-villages.euecolise.eucommunitiesforfuture.org


Articles du dernier numéro