"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

L’huile Inca Inchi, un super-aliment !



Aussi appelée « huile de Sacha inchi », l’huile d’Inca Inchi (Plukenetia Volubilis) est issue d‘une pression à froid des graines dissimulées dans ce fruit emblématique en forme d’étoile. Il s’agit d’une plante grimpante vivace des régions montagneuses, chaudes et humides de l’Amérique du Sud, aux multiples bienfaits nutritionnels et cosmétiques. Très prisée des populations amazoniennes, les peuples natifs l’utilisent depuis des millénaires en cuisine mais aussi dans le cadre de leur médecine ancestrale. Cette huile également appelée « cacahuètes des incas » était aussi considérée comme magique ; elle était réputée donner courage et vigueur, et était employée pour soulager les douleurs musculaires et les rhumatismes.



Particulièrement riche en acides gras indispensables à l'organisme que notre organisme ne produit pas seul, en antioxydants, en protéines et acides aminés, cette huile possède de multiples vertus nutritionnelles validées par la science (prévention cardiovasculaire, du déclin cognitif, de la dépression et du cancer) (1), mais aussi cosmétiques. Utilisée en cuisine pour son goût léger mais plus encore pour son grand intérêt nutritionnel, l'huile d'Inca Inchi est également connue pour apaiser les peaux sèches et irritées.



Riche en Omega 3-6-9


L’huile pressée à froid, méthode qui permet de conserver sa qualité et ses bienfaits, contient des acides gras essentiels, à raison de 45% d’Omega 3, 36% d’Omega 6 et 9% d’Omega 9. Lors de la pression à froid, l’huile est séparée de la poudre à haute teneur en protéines, en particulier l’acide aminé tryptophane (précurseur de la sérotonine et favorable au sommeil et à la lutte contre les troubles dépressifs), ainsi que des antioxydants que sont les vitamines A et E, de précieux alliés pour combattre les radicaux libres et le vieillissement.


Rappelons le rôle majeur joué par les Omega 3 dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Parmi les bienfaits recensés figurent également des effets positifs sur le bon cholestérol, les fonctions cérébrales, les articulations, les cheveux et les ongles, le taux de sucre sanguin, les inflammations diverses ainsi que la vue.



L’allié de notre peau


Sur le plan cosmétique, l’inca Inchi est notamment connus pour calmer les irritations, atténuer les rougeurs et maintenir l’élasticité de la peau. Elle est également appréciée pour ses propriétés protectrices et restructurantes qui permettent à la peau d’empêcher de se déshydrater. Sa composition riche en oméga 3 et 6 des molécules lipidiques, va venir préserver et reconstruire le fi lm hydrolipidique de l’épiderme, barrière de notre peau qui aide à lutter contre les agressions extérieures comme le froid et la déshydratation.



Des saveurs subtiles


Enfin elle se substitue de manière savoureuse aux huiles de poisson. En effet, son goût de noix convient bien aux salades et aux légumes. Il est recommandé de l’utiliser crue et d’éviter de la chauffer même si elle convient bien à la cuisson. Nous vous recommandons une huile issue de l’agriculture Bio.



Huile Inca Inchi : comment s’en procurer ?


Elle existe comme complément sous deux formes :

- en capsules ou gélules,

- en bouteille, sous forme d’huile pressée à froid et certifiée biologique de préférence. Ce conditionnement a pour avantage de nous permettre d’en savourer les qualités gustatives et de pouvoir se l’appliquer sur la peau.


Ces informations ne peuvent se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical.




 

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8542186/