Search

Vacances durables … et locales !


Chaque année, près de 4 millions de belges passent leurs vacances en Belgique et la tendance est la hausse. Et si on rejoignait le mouvement ? En route sur les sentiers éco-touristiques belges !


Passer ses vacances en Belgique peut tout autant être synonyme de découverte et d’évasion que de partir à l’étranger, tout en minimisant notre impact sur l’environnement. Avec ses côtes, ses châteaux et vieux moulins à vent, ses forêts magnifiques, collines et vallées fluviales, notre ‘plat pays’ (qui, au dire de nombreux cyclistes, n’est pas si plat que cela) offre de nombreuses possibilités touristiques. En outre, les villes, qu’elles soient flamandes ou wallonnes, sont souvent de vrais joyaux architecturaux. Le célèbre ‘New York Times’ a même inclus Ypres dans sa liste des 52 villes à visiter dans le monde, c’est dire !


Bien choisir son moyen de transport

Le transport représente ± 75% des gaz à effet de serre liés au tourisme, c’est donc le premier point auquel réfléchir pour voyager durable. Même si la voiture semble une option pratique, elle peut devenir un fardeau arrivé à destination : parking payant, difficulté à stationner, embouteillages, etc. Des alternatives comme le train, le bus ou le vélo (voir encadré) représentent des options intéressantes et écologiques.


Hébergement local, écologique & insolite

Après le transport, l’hébergement constitue le second poste le plus important en termes d’émissions de CO2 liées au tourisme (21%). On évitera donc naturellement les complexes hôteliers qui défigurent les paysages et favorisent peu le développement local. On préfèrera les logements labellisés, les gîtes, les petits campings ou l’hébergement chez l’habitant. 

On peut aussi opter pour des logements insolites, tels que « La Cabane sur l'Eau » à Cul-des-Sarts, « Sleep in a Bubble » à Antheit, « Les Chalets d'Aqualodge » à Ermeton-sur-Biert ou encore le « LoftCube » à Maillen… sans compter les nombreuses offres de location de yourtes, tipis, roulottes, tiny houses et autres cabanes dans les arbres pour des séjours en complète ‘immersion-nature’ !




Des activités « slow »

Baignades nature, balades à pied, à vélo, en rollers, en roulotte tractée par un cheval ou en compagnie d’un âne, les possibilités sont nombreuses en Belgique. On peut aussi opter pour des randonnées en petit groupes, accompagnés ou non d’un professionnel qui aura à cœur de dévoiler toute la complexité d’un écosystème et la richesse d'un terroir.


Pour les plus sportifs, il existe des activités d’extérieur non motorisées comme les via ferrata, le kayak, les descentes en tyrolienne, les draisines, … Certains sites, comme par exemple ‘Durbuy Adventure’, proposent en un seul lieu des dizaines d’activités extérieures à pratiquer en famille ou entre amis.

Côté ‘urban-trips’, les villes aussi peuvent se déguster « slow » et révéler des facettes insoupçonnées :

Bruxelles, par exemple, n’est pas une capitale comme les autres. À taille humaine, elle séduit la majorité de ses visiteurs, qu’ils soient venus pour chiner dans ses divers marchés, se délecter de plats locaux ou flâner au fil des rues animées, des musées et autres curiosités. Quelques idées sur slowfoodbrussels.be


Quant à Bruges, la ‘Venise du Nord’, elle ne finira jamais de surprendre. Le charme typique de cette ville chargée d’histoire en séduit plus d’un : une promenade le long des canaux qui traversent la ville permet de s’évader de la réalité pour se retrouver dans un univers féérique. Un véritable bol d’air, dont on peut profiter à pied ou à vélo. 

Une mention spéciale pour Gand, la capitale ‘veggie’ de Belgique, qui compte plus de restaurant végétariens que les grandes capitales européennes ! Lunch, brunch, buffets ou salons de thé, les plus végé-gourmands n’auront que l’embarras du choix…

Côté littoral, même s’il n’est pas très étendu (66 km), les stations qui s’y trouvent ne sont pas dépourvues d’intérêt ; quelques logements alternatifs et éco-gîtes y ont fleuri ces dernières années.


Une autre Belgique…

Il ne faut pas forcément se rendre aux temples d'Abou Simbel pour visiter des lieux sacrément beaux… et même sacrés tout court. La Belgique recèle en effet d’innombrables endroits où se côtoient mystères, faits historiques et légendes séculaires, alignements astronomiques et autres mégalithes du fond des âges. Certains sont des hauts-lieux vibratoires fréquentés par l'Homme depuis la nuit des temps pour leurs énergies particulières, souvent des points de connexion cosmo-tellurique. Des géobiologues et autres passionnés proposent régulièrement des visites de ces lieux, notamment : la pierre de Frau Holl à Bonnert, la source miraculeuse de Clairefontaine, le menhir de Reckingen, la source d’Helperbur à Boevange-sur-Attert, le vieux tilleul de 700 ans du Plaid ou encore le champ mégalithique de Wéris.


Bonnes vacances !








RÉFÉRENCES :

• fiche « éco-tourisme » sur ecoconso.be

• « Belgique mystérieuse, insolite et sacrée » de P. Guelff aux Ed. Jourdan

green-key.befr.warmshowers.org

slowfoodbrussels.be


31, Rue de la Terre Franche

5310 Longchamps, Belgique

hello@etreplus.be

Tél : 081 43 24 80

  • White Facebook Icon

© 2019-2020 Être Plus. Tous droits réservés.