"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

La semaine du Bio



Un nombre croissant de personnes prennent conscience des multiples dérives de notre société (individuelles, sociales, institutionnelles, économiques, environnementales), résultats de bien trop nombreuses décisions incompréhensibles. La crise sanitaire nous l’a révélé avec une acuité sans précédent tout comme elle a mis en lumière le besoin grandissant de retrouver du sens dans nos vies. Pour certains cela se traduit par travailler moins, pour d’autres par un changement de cap professionnel ... Pour beaucoup, cela s’est manifesté par un retour à l’essentiel : notre santé et la nécessité d’y être attentif. Ces dernières années et en particulier mois, nous sommes nombreux à nous être tournés vers une alimentation saine et respectueuse de l’environnement qui nous a rappelé à l’ordre tant nous l’avons profané ses dernières décades.


Cette recherche de sens dans nos vies est salutaire car il est urgent d’infléchir la course du monde. Retrouver le temps, retrouver le vrai goût des choses et ne pas aller chercher à des milliers de kms ce que l’on a chez soi.


D’aucuns ont retrouvé les joies de faire un potager et devenir ainsi acteur, même modeste, de leur alimentation. C’est une merveilleuse base du changement ! Comme le dit Pierre Rabhi : « Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considérée comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. C’est dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions

de demain ».


Le Bio et le local ont le vent en poupe actuellement, c’est heureux mais soyons vigilants à ce qui nous est proposé. Le Bio proposé dans le retail n’est pas celui de nos producteurs locaux. Parfois, appliquer les méthodes du conventionnel

au Bio est contraire aux valeurs et desseins de l’agriculture Bio, le greenwashing pourrait ne pas être loin.

Rendre hommage au projet sociétal et environnemental que propose la culture et l’alimentation bio, c’est veiller à l’éthique de chaque acteur, depuis la fourche jusqu’à la fourchette, dans le cadre de relations respectueuses et équilibrées.


Quelques magasins Bio, pionnier depuis de longues décennies, défendent ces valeurs d’éthique, d’équité et de respect de l’environnement. Autre Chose, situé à Rixensart, travaille depuis 1977 en bonne intelligence avec des artisans et producteurs locaux, redonnant ainsi ses lettres de noblesse au commerce de proximité en défendant les valeurs de respect (soi, autrui, artisans et producteurs, environnement) et d’éthique.


C’est ainsi que dans le cadre de la Semaine du Bio, Autre Chose nous fera connaitre les artisans producteurs belges. Une magnifique occasion de les mettre en lumière afin qu’ils récoltent les fruits bien mérités de leur labeur. L’équipe d’Autre Chose se mobilisera pour nous informer, conseiller et partager toutes ces valeurs humanistes.


Gageons que les personnes nouvellement intéressées par le bio et le local en adopte la philosophie : le respect d’autrui, de la nature dont nous faisons partie, la bienveillance envers tous et l’entraide.



Articles du dernier numéro