"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Jouer avec la vie !



Le problème EST la solution.

Bill Mollison



Les permaculteurs comme leur pionnier Bill Mollison connaissent bien le processus : avant toute création, ils commencent par observer la nature pour entrer dans son mouvement et cocréer avec elle, plutôt que de lutter contre elle. Ils savent que, si une difficulté survient, c’est qu’il manque une connexion entre certains éléments. Pour la résoudre, il faut relier l’élément qui pose problème à un autre, afin que le problème de l’un devienne la solution de l’autre.


Deepak Chopra ne les contredirait pas, lui qui écrit « Les problèmes sont dans le domaine de la diversité, les solutions dans celui de l’unité. Le fait de pénétrer dans le domaine de l’unité fait apparaître immédiatement la solution. »


La Vie, éternel renouvellement, nous invite sans cesse à nous adapter, comme s’il nous fallait avancer de crise en crise. Pénétrer dans le domaine de l’unité, c’est refuser de gaspiller notre énergie à changer ce qui ne peut pas l’être, c’est nous affranchir de notre peur de l’inconnu et c’est embrasser, et relier entre eux, tous les aspects de la réalité telle qu’elle se présente à nous dans le moment, sans rien rejeter. Car c’est dans la complexité, chère à Edgar Morin, que nous verrons surgir la solution. Alors, bien souvent, ce qui paraissait un obstacle dans la vision étroite de nos habitudes se transforme en tremplin pour une nouvelle expansion.


Dans nos vies comme dans la nature, il ne s’agit donc plus de combattre ce qui nous apparaît comme un problème, mais de prendre de l’altitude (1) et de l’intégrer dans une vision nouvelle, le corps, l’esprit et le cœur complètement ouverts, afin de laisser émerger l’intuition créative inédite qui harmonisera nos besoins avec la situation.









(1) Un ouvrage passionnant à relire : B. PICCARD, Changer d’altitude, Quelques solutions pour mieux vivre sa vie. Préface de Matthieu Ricard, Stock, 2014

Articles du dernier numéro