"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Editorial de Jocelin Morisson


Le dossier de ce numéro porte sur les synchronicités, un thème qui me fascine et que nous avons exploré dans deux livres avec mon ami Romuald Leterrier. Les synchronicités sont ces coïncidences signifiantes qui semblent nous adresser un signe en réponse à un questionnement, une réflexion, une pensée. Elles se manifestent parfois en cascade lorsque nous avons des choix importants à faire. Pourtant, un esprit rationnel n’y voit que le jeu du hasard et de l’attention.


Le psychiatre et psychanalyste Carl Gustav Jung a élaboré le concept à partir de ses échanges avec le physicien Wolfgang Pauli. Tous deux ont proposé que la synchronicité traduise un lien « acausal » entre le psychique et le physique, entre le spirituel et matériel, en supposant que ces deux mondes ne faisaient finalement qu’un, l’unus mundus des alchimistes médiévaux. La synchronicité exprime cette articulation, cette porosité entre les deux niveaux de réalité, mais une telle conjonction ne peut reposer sur un lien de cause à effet, un transfert d’énergie, raison pour laquelle Jung a proposé d’y voir un lien de sens. Le sens parle à celui qui vit la synchronicité, et c’est pourquoi il est parfois difficile de raconter une synchronicité en faisant partager la magie ressentie sur l’instant.


Car il s’agit bien de magie, une magie ordinaire, du quotidien, qui révèle simplement que l’invisible autour de nous est chargé de sens. Nous pouvons interagir avec cet invisible, demander des signes, poser des intentions. On peut se méprendre et verser dans la « pensée magique », au sens péjoratif. Mais on peut aussi, en restant rationnel, reconnaître que cette magie est constamment à l’oeuvre et « conspire » à nous faire avancer sur le chemin, pour « être plus » que ce que nous croyons être. La physique moderne nous dit en effet que le futur existe déjà, sous une forme partiellement réalisée et susceptible de changer sous l’effet de nos actions, intentions et qualités d’âme. Dès lors, des effets sont capables de remonter le temps et les synchronicités pourraient bien être des signes de notre futur ! À nous de poser les bonnes intentions pour un futur individuel et collectif lumineux.


Jocelin Morisson

Journaliste et auteur



Articles du dernier numéro

31, Rue de la Terre Franche

5310 Longchamps, Belgique

hello@etreplus.be

Tél : 081 43 24 80

  • White Facebook Icon

© 2019-2020 Être Plus. Tous droits réservés.