"Le bonheur de toute société commence avec le bien-être des familles qui y vivent."

Témoignages sur les expériences de fin de vie et leurs messages d’espoir

Chaque situation de confrontation à la mort (la nôtre, celle d'un proche) est une opportunité particulièrement riche d'éveil, de croissance intérieure.

Avec de multiples exemples vécus le Dr Constance Yver-Elleaume témoigne combien elle perçoit l'importance d'un profond enracinement intérieur pour accueillir sereinement (et avec efficacité en tant que médecin en soins palliatifs !)  cette expérience de la mort.

Elle illustre, par de nombreux exemples vécus dans sa pratique, combien un tel ancrage intérieur est utile face aux détresses de tous ordres engendrées par les situations de fin de vie.

Elle parle, très simplement, de la dimension intérieure qui lui permet d'accompagner chaque situation qui vient à elle avec une paix et une gratitude profondes. Elle évoque cette dimension où tout, absolument tout, est à sa juste place, toujours ; où tout, absolument tout est source de joie, de gratitude.

Biographie

Constance Yver-Elleaume a d’abord enseigné la méditation, avant de se tourner vers des études de médecine, à l’âge de 30 ans, et de devenir médecin en soins palliatifs. Elle répond alors à une vocation aussi précoce que sa quête du sens de la Vie, qui remonte à sa toute petite enfance.


Dès la 2ème année de ses études elle prend conscience que sa place est auprès des personnes en fin de vie, de leurs proches – et de tous ceux qui sont interpellés par la finitude de la vie. 


Après avoir exercé successivement pendant environ 35 ans comme responsable médicale d’une équipe mobile de soins palliatifs, d’une unité de soins palliatifs, d’un réseau de soins palliatifs et enfin d’un service de long séjour, elle vient de prendre sa retraite. 


Elle partage aujourd’hui son temps entre un exercice médical à temps partiel dans un EHPAD (maison de retraite), des interventions orales via des zooms, webinaires et autres outils de communication à distance ainsi que via des colloques, des conférences, des ateliers, des séminaires. 


Elle accompagne les personnes confrontées à la fin de vie, pour elles-mêmes ou un proche, et qui la sollicitent.
Et enfin elle continue à partager son expérience par l’écriture ;

Inscriptions

à partir du 7 juin