"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Yi Jing - ancestrale sagesse d’un oracle multimillénaire



Le Yi Jing est un traité divinatoire chinois qui a été élaboré au cours du 1er millénaire avant l'ère chrétienne. Son tirage s’effectuait à l’origine avec 50 tiges d'achillée millefeuille avant de passer aux traditionnelles "3 pièces de monnaie". C’est sa profondeur, sa philosophie et ses messages (parfois déconcertants) qui ont permis à ses multiples niveaux d’interprétations de traverser les âges.



Le Yi Jing, généralement traduit par « Livre des Mutations » ou « Classique des Changements », est un ancien oracle chinois qui était autrefois consulté par les empereurs comme guidance et source de sagesse, les aidant à trancher les questions difficiles de la politique.


Le Yi Jing représente depuis toujours un véritable référentiel philosophique pour les sages chinois mais, au fil de ses 3.000 ans d’existence, il a su toucher quasi toutes les strates de la société chinoise. Les deux principales traditions philosophiques chinoises, taoïstes (1) et confucionistes, ont contribué à son développement et trouvent une place dans de nombreux aspects de la culture chinoise, notamment le Feng Shui, les arts martiaux et l'art de gouverner.


Durant la seconde moitié du 1er millénaire av. J.-C., plusieurs commentaires le dotent de nouveaux niveaux de lecture et le transforment en traité cosmologique sur les mutations, renvoyant à la mutabilité des éléments constituant le monde et leurs évolutions.



Le voyage vers l'Ouest


L'apparition du Yi Jing en Occident peut être attribuée à un jésuite appelé Bouvet, travaillant en Chine à la fin du XVIIème siècle. Il attira l'attention du célèbre mathématicien allemand Leibniz, qui y vit des parallèles surprenants avec ses propres travaux sur les systèmes binaires. Les deux hommes croyaient que le livre renfermait une doctrine universelle sous formes de codes. Cependant, ce n'est que lorsque Richard Wilhelm — un missionnaire protestant, traducteur et sinologue allemand — publia sa version en 1924 que le livre commença à être véritablement compris en Occident. Le travail reçut ensuite un grand coup de pouce du psychologue Carl Jung qui y voyait un moyen de se connecter aux couches profondes de l'inconscient et aux énergies créatives qui façonnent le monde.


La légende de la dynastie des Han

Selon les histoires, l'auteur du Yi Jing serait Fu Hsi, le légendaire premier empereur semi-humain de Chine. On raconte qu’il aurait remarqué les trigrammes (les 3 figures de base du Yi Jing) sur le dos d'une tortue émergeant du Fleuve Jaune. Ainsi, grâce à une observation attentive des modèles de la Nature, il en vint à comprendre la structure même de la Réalité.


Plus tard, vers 1.150 avant notre ère, le roi Wen créa les hexagrammes en doublant les trigrammes de Fu Hsi. Il donna à chaque figure un nom et une courte description. Ensuite, ces interprétations furent remaniées et affinées au fil des siècles par de nombreux sages...



Comment effectuer un tirage ?


Quelles que soient nos questions, le Yi Jing peut nous aider à nous clarifier. Il ne nous dira pas quoi faire ni ce qui se passera, mais il nous montrera ce que notre présent révèle. Pour utiliser le Yi Jing, il est nécessaire de procéder à un tirage qui déterminera l’un des 64 hexagrammes à interpréter.


De nombreux sites Internet proposent des tirages en ligne gratuits (comme fr.infinitao.com), mais un tirage « à l’ancienne », loin des écrans, nous rapprochera davantage de sa sagesse ancestrale.


- Formuler la question : pour commencer, intériorisons-nous puis formulons une question (énoncée à la première personne et contenant un verbe d’action). Par exemple, « Comment mon couple peut-il s’améliorer ? » sera plutôt énoncé « Comment puis-je améliorer ma vie de couple ? »


Le fait de formuler notre question à la première personne nous permet de prendre notre responsabilité dans la situation. Notre question pose un cadre précis, dans lequel la réponse du Yi Jing pourra plus facilement être interprétée.


- Procéder au tirage : il existe deux manières de procéder : soit avec 50 baguettes (traditionnellement d’achillée millefeuille) ; soit, plus simplement, avec 3 pièces de monnaie, comme suit :


  • choisir 3 pièces de monnaie et déterminer une face Yin et Yang pour chacune ;

  • lancer les 3 pièces (comme des dés) ;

  • retranscrire les valeurs numériques des 3 faces visibles : Yin = 2 et Yang = 3 (par exemple, deux faces Ying et une face Yang = 2 + 2 + 3 = 7).

  • recommencer 6 fois de suite en gardant bien la question à l’esprit. Il y a 4 sortes de résultats possibles : 6 = trait Yin discontinu ‘en mutation’, 7 = trait Yang continu ‘stable’, 8 = trait Yin discontinu ‘stable’ ou 9 = trait Yang continu ‘en mutation’.

  • dessiner les 6 traits de bas en haut (1er tirage = ligne du bas, etc.).

  • déterminer le numéro de notre hexagramme (dans un livre ou sur un tableau en ligne).


A noter : si nous avons obtenu des traits en mutation, il faudra dessiner un second hexagramme en les remplaçant par des traits de polarité inverse : les traits continus deviennent discontinus et vice-versa. Cela forme un nouvel hexagramme appelé « hexagramme de perspective » et qui apporte un éclairage complémentaire sur les particularités de la situation qui nous préoccupe.


- Analyser et interpréter : si nous avons un exemplaire d’une édition du Yi Jing ou que nous pouvons en avoir un en prêt (sinon consultons un site Internet consacré au Yi Jing), lisons le message de l’hexagramme trouvé (+ celui d’un éventuel « hexagramme de perspective »).

Les textes du Yi Jing peuvent paraître déconcertants, ne cherchons pas à répondre immédiatement à la question posée. Laissons infuser la réponse…


Parfois, les différentes facettes s'aligneront parfaitement, suggérant une résolution très ciblée au problème. Parfois, différents aspects de la réponse apparaîtront contradictoires et déroutants… Dans tous les cas, utilisons notre discernement.


N’oublions pas que le Yi Jing nous offre un miroir-du-présent et non une prédiction de notre avenir… qui n’existe que sous forme de potentiels dans l’instantanéité du tirage.


Pour une interprétation approfondie, nous pouvons toujours faire appel à un professionnel qui nous accompagnera dans la compréhension des textes et de leur signification.


Depuis des millénaires, le Yi Jing est un guide précieux. Sa vision du monde et sa philosophie peuvent fournir un antidote indispensable au stress de notre culture moderne et, lorsqu'il est utilisé pour la divination, il peut se révéler une source inestimable de conseils pour rester sur la « bonne voie ». Sa sagesse peut nous aider à comprendre le flux des énergies qui façonnent notre vie et, à partir de cette perspective, il devient possible d’abandonner la lutte contre tout ce qui se présente afin d’être de plus en plus en union avec Ce-qui-est.












 

(1) voir article « La Voie du Tao, un chemin vers l’harmonie », publié dans l’ETRE Plus #335 de mars 2022 et consultable sur etreplus.be


Référence :

  • « Yi Jing : le livre des changements » de C. Javary & P. Faure chez Albin Michel

  • « Le discours de la tortue - Découvrir la pensée chinoise au fil du Yi Jing » de C. Javary chez Albin Michel

  • « Visions du Yi Jing. Le livre des transformations pour une prise de décision intuitive » de P. O'Brien & J. Larimore chez Guy Trédaniel.