"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Restons jeune, énergique et mobile grâce à des antioxydants naturels



Se sentir jeune à un âge avancé, garder un physique harmonieux, avoir une bonne circulation, continuer à bouger avec souplesse et participer de façon active à la vie ... tout cela n’est possible que si les cellules de notre corps reçoivent suffisamment « d’antioxydants » protecteurs. En plus d’une alimentation riche en fruits et légumes frais, des antioxydants naturels peuvent avantageusement nous y aider.


Les radicaux libres nocifs

Chaque jour, nous sommes inondés de « radicaux libres » via l’environnement, le milieu du travail, les produits ménagers, la lumière du soleil, toutes sortes de radiations, les aliments transformés et même notre propre métabolisme.


Les radicaux libres sont des substances agressives qui s’en prennent à de précieuses structures telles que l’ADN et les protéines, entrainant des signes accélérés de vieillissement et étant à la source de nombreuses maladies dégénératives.


Naturel et efficace

Les antioxydants peuvent neutraliser les radicaux libres et ainsi protéger les cellules et les structures du corps. C’est pourquoi il est recommandé de manger 5 à 9 portions de fruits et légumes frais chaque jour. Tenant compte des enjeux, l’apport d’un complexe antioxydant naturel et efficace n’est pas superflu. Mais quelles conditions doit-il remplir?


Les vitamines A, C et E

Les vitamines A, C et E sont les « antioxydants de base ». Elles sont absolument essentielles et peuvent être assorties d’un complément alimentaire de haute qualité.


S’agissant de la vitamine C – meilleure que l’acide L-ascorbique synthétique – le meilleur choix est un concentré d’acérola, qui, outre la vitamine C, contient également les bioflavonoïdes qui l’accompagnent et qui favorisent l’absorption et l’efficacité de la vitamine C.


En ce qui concerne la vitamine E, nous devrions impérativement éviter le DL- alphatocophérol synthétique, quasiment inefficace : ce n’est qu’un membre de la famille des vitamines E et la moitié est fournie sous forme de L, qui n’est pas reconnu par notre métabolisme et peut aller jusqu’à le déranger. La combinaison de tocophérols mélangés à des tocotriénols provenant par exemple de l'huile de tournesol non raffinée est idéale.


En ce qui concerne la vitamine A, il faut éviter le bêta-carotène synthétique et isolé. Tout comme dans les aliments naturels, nous avons besoin de toute la famille des carotènes mixtes (y compris les alpha, bêta, gamma et delta carotènes). L’huile de palme rouge non raffinée en est également une bonne source.


Le sélénium et le zinc

Les principaux minéraux antioxydants et protecteurs des cellules sont le zinc et le sélénium. S’agissant du sélénium, il faut absolument éviter les sélénites ou sélénates, des formes inorganiques de sélénium qui, à forte dose, se comportent simplement comme des métaux lourds toxiques ! Un bon complexe antioxydant doit donc fournir du sélénium organique et la levure de sélénium, dérivée de la levure de bière, en est une forme idéale. Le zinc, en revanche, est mieux « chélaté » ou naturellement lié à un acide aminé, comme la glycine (dans le bisglycinate de zinc) ou la méthionine (zinc méthionine).


SOD (Super oxyde dismutase)

C'est certainement une valeur ajoutée si un complexe antioxydant fournit également l'enzyme antioxydante super oxyde dismutase (SOD). La SOD est également appelée antioxydant « primaire » ou « master». C'est en effet l'antioxydant Ie plus important qui neutralise Ie puissant radical libre « anion super oxyde » dans notre corps.


Compléter la SOD par un complément alimentaire n'est malheureusement pas si simple, car elle se décompose rapidement. Heureusement, il existe aujourd'hui une SOD naturelle avec « enrobage entérique » extraite d'une sorte spéciale de melon.


Restons jeune donc sans pour autant oublier d’informer notre médecin traitant de notre éventuelle prise de compléments alimentaires.