"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Réguler ses émotions grâce à TIPI: la Technique d’Identification des Peurs Inconscientes



TIPI (Technique d’Identification des Peurs Inconscientes) est une approche de résolution émotionnelle pratique, simple et efficace. Le « revécu sensoriel » qu’elle propose nous aide à transformer durablement les peurs qui sont à l’origine de nombreux troubles persistants tels que l’angoisse, l’irritabilité, les phobies, les inhibitions ou encore les états dépressifs. Tour d’horizon.

Nous possédons toutes et tous une capacité physiologique de régulation émotionnelle. Cette faculté naturelle permet d’apaiser et résoudre la plupart des ‘réactions’ qui nous empêchent de vivre en équilibre et de nous épanouir pleinement. Quelle que soit l’émotion désagréable qui nous traverse, elle a toujours une origine précise : un événement que nous avons mal vécu, une remarque qui nous a touché, un incident récurrent... Or, si nous revivons cet événement consciemment, en faisant appel à notre ressenti physique, sensoriel, alors cette émotion désagréable est automatiquement désamorcée. Elle a enfin été (re)vécue jusqu’à son complet déploiement, sans protection ni résistance. C’est lors de cette reconnexion consciente avec l’origine de nos émotions perturbatrices que se joue le principe de la régulation émotionnelle suggérée par TIPI. Une technique simple et efficace sur le long terme qui permet de se libérer des émotions négatives et des peurs inconscientes qui en sont à l’origine.


Simple mais puissant

La méthode TIPI est très simple : il s’agit de revivre sensoriellement ce qui, à un moment donné de notre vie, souvent très lointain, a engendré la peur. Cette peur, inconsciente, oubliée, évitée, qui se réactive automatiquement face à certaines situations pour nous stopper dans notre élan, nous emplir d’angoisse, nous rendre furieux ou confus, nous donner envie de fuir ou nous maintenir dans un état dépressif.


Précisons que les causes à l’origine de ces troubles remontent souvent aux périodes de vie intra-utérine ou autour de la naissance, voire de la petite enfance. Ce sont des moments-clés où notre vie a été mise en danger, comme par exemple un étranglement par le cordon ombilical qui entraîne une asphyxie au moment de la naissance.


Insistons sur le fait que la méthode TIPI se base uniquement sur un revécu sensoriel spontané et non sur un ressenti émotionnel ou une analyse intellectuelle des causes. Il ne s’agit pas non plus d’une manipulation visant à remplacer ce qui nous fait souffrir par une nouvelle programmation ou une forme artificielle de bien-être.


Ce qui différencie la méthode TIPI des autres approches est qu’il n’est pas nécessaire de comprendre ce qui est revécu sensoriellement, nul besoin non plus de replonger dans la sphère émotionnelle. Ce qui peut représenter un défi dans nos sociétés occidentales où l’on est habitué à tout analyser et contrôler. Le succès de cette thérapie brève repose justement sur la « passivité » du patient qui doit arriver à « débrancher » son mental et se laisser porter par ses sensations corporelles, jusqu’à retrouver celles qui ont causé l’émotion ou la peur perturbatrice.


Une autre différence notable de l’approche TIPI est qu’elle n’apporte pas une amélioration progressive mais supprime définitivement les manifestations des peurs inconscientes (et les troubles émotionnels associés) en agissant directement à la source corporelle de ces peurs.


Une multitude d’applications

La résolution émotionnelle proposée par TIPI peut aider toute personne, autant les adultes que les enfants (voir encadré), à se libérer d’émotions désagréables :

- les peurs ou phobies (araignées, serpents et animaux en tous genres, avion, voiture, train et transports au sens large, la foule, les endroits clos, le manque, le noir, le vide, l’eau…) ;

- les sensations ou sentiments désagréables (angoisse, anxiété, jalousie, tristesse, pleurs injustifiés, infériorité, inhibition, irritabilité, culpabilité, états dépressifs…) ;

- les comportements inappropriés (blocages, trac paralysant, timidité, TOC, addictions et compulsions, violences …) ;

- les réactions physiques (vertige, maux de tête/ ventre, nausée, …).


En une, deux ou trois séances

La technique TIPI ne repose pas sur les éventuelles connaissances thérapeutiques du praticien, au contraire, ce dernier doit plutôt accepter de « ne rien savoir » pour rendre les séances efficaces. Sa fonction consiste simplement à placer le patient dans les conditions optimales pour remonter le cours de sa mémoire sensorielle. Cela s’effectue en général à travers une amorce de dialogue qui a pour seul but de faciliter le relâchement et la déconnexion cérébrale.


La plupart du temps, une seule séance suffi t. Que les troubles soient anciens ou récents, handicapants ou juste gênants n’a aucune importance. Si plusieurs difficultés se présentent, elles seront traitées une à une. Une séance de TIPI dure environ une demi-heure. Par un dialogue simple, le praticien demande au patient de lui exprimer ce qui se passe à l’intérieur de son corps, ici et maintenant, afin de retrouver les sensations survenues lors de l’évènement qui a provoqué le trouble dont il cherche à se libérer. Le praticien a simplement une fonction de guide ou plutôt d’accompagnant dans le travail de remontée de la mémoire corporelle. Certains parviennent seuls à ce résultat (auto-TIPI) alors que d’autres ont besoin d’être encadrés pour arriver aux mêmes résultats.


A noter: la guérison par TIPI est soit totale, soit inexistante, la demi-mesure n’y a pas sa place. Parfois plusieurs couches successives doivent être explorées avant de parvenir à la cause originelle, mais lorsque celle-ci est trouvée et revécue sensoriellement, les manifestations engendrées disparaissent totalement.







RÉFÉRENCES :



Articles du dernier numéro