"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Notre peau, cet habit précieux



La peau, cette étoffe aux multiples fonctions qui recouvre notre corps, constitue notre limite physique, notre contact avec l’environnement. Avec ses 2m2 de surface, elle est l’une des trois barrières naturelles de notre système immunitaire. Elle nous protège tant des microorganismes pathogènes que des polluants, des chocs, du vent ou de la pluie. Prenons soin d’elle, afin qu’elle puisse prendre soin de nous.



L’ÉTAT DE NOTRE PEAU, REFLET DE NOTRE SANTÉ


L’expression « tu as bonne mine ! » en dit long…


Une peau saine est une peau souple, bien hydratée et bien nourrie. Sa flore commensale, avec un PH en moyenne de 5, héberge plus de mille milliards de bactéries de 500 espèces différentes. Le microbiome cutané est essentiel à la santé de notre peau.



NOTRE PEAU EST COMPOSÉE DE TROIS COUCHES :


1. L’épiderme est la partie superficielle, la plus mince. Il a pour fonction de maintenir l’eau contenue dans le derme afin de garder une peau jeune et bien hydratée.


2. Le derme est la partie interne la plus épaisse, qui contient les glandes. Il est traversé par les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Il est composé de protéines fibreuses telles que l’élastine et le collagène qui sont fabriquées par des cellules, les fibroblastes et d’acide hyaluronique, qui nourrit et hydrate ces fibres. Au fil des années, la quantité de cet acide hyaluronique diminue et les fibres s’assèchent et diminuent de volume. C’est ainsi que surviennent les rides, la peau se repliant sur elle-même. Afin de stimuler les fibroblastes, il est important de se masser le visage.


3. L’hypoderme est la partie la plus profonde. Il est composé de graisses qui amortissent les chocs ainsi que de muscles. Pensons à muscler notre visage afin d’éviter le relâchement musculaire.



NOTRE PEAU, UN ÉMONCTOIRE


Outre sa fonction protectrice, elle est éliminatrice et constitue un de nos cinq émonctoires. Elle peut prendre le relais du foie si celui-ci est trop encombré et créer en conséquence de petits boutons disgracieux et enflammés peuvent éclore.


La peau est munie de deux portes de sortie : Les glandes sudoripares qui sécrètent la sueur, et les glandes sébacées qui sécrètent le sébum.


Les glandes sudoripares, au nombre de 2.000.000, comme des petits reins, filtrent le sang amené par les capillaires et expulsent les déchets cristalloïdes, sous forme de sueur qui contient du chlorure de sodium, de l’eau, des déchets azotés (acide urique, urée) et des minéraux. La transpiration permet d’éliminer les toxines, mais aussi de maintenir la température corporelle.


Quant aux glandes sébacées, au nombre de 250.000, elles sont situées à la racine des poils et sécrètent du sébum, une substance graisseuse qui permet de lubrifier la peau et de débarrasser notre organisme des déchets colloïdaux.


Semi perméable, elle peut également absorber des éléments extérieurs, comme les rayons du soleil afin de synthétiser la vitamine D. Par voie cutanée, nous pouvons nous soigner. Appliquer un cataplasme d’argile sur une entorse ou se frictionner le plexus et se masser les surrénales avec des huiles essentielles.



LE SYSTÈME NERVEUX CUTANÉ


Le système nerveux cutané fait partie du système nerveux périphérique. Il innerve les 3 couches de la peau qui sont ensemble un organe sensoriel, associé au toucher. Très innervée, la peau nous permet de ressentir notre environnement extérieur et intérieur. Qui n’a pas un jour eu la chair de poule en entendant une chanson ou des mots qui le « TOUCHENT » ? Elle dévoile nos émotions. Un déménagement, une séparation, un licenciement peuvent entraîner une crise d’eczéma.


En provenance du système nerveux central, la peau reçoit et répond à divers stimuli, qu’ils soient physiques, chimiques, électriques, ou thermiques. Notre peau est sensible à la pression, à l’étirement, à la vibration, à la température ainsi qu’à la douleur. Cette relation entre les fibres nerveuses et les cellules cutanées, avec le système immunitaire, forme le système neuro-endocrino-immuno-cutané.


BON À SAVOIR


Le pH des savons est souvent trop alcalin, ce qui détruit le biofilm protecteur de notre peau.


ATTENTION aux produits cosmétiques et à leurs adjuvants, lisons leurs compositions !


Et laissons respirer notre peau ! Offrons-lui un jeûne cosmétique le plus souvent possible.



LES BIENFAITS THERAPEUTIQUES DU PEAU-À-PEAU


C’est en Colombie, en 1978, dans une maternité confrontée au manque de couveuses, qu’est apparue la pratique du peau-à-peau (méthode kangourou), afin de réchauffer les prématurés.


Le nouveau-né était porté contre le torse nu du parent. L’étude a montré que les enfants devenus adultes étaient plus calmes, moins stressés, moins malades que ceux n’ayant pas vécu cette pratique du peau-à- peau.


Ce n’est plus à démontrer, les câlins sont utiles au bon développement physiologique et comportemental de l’humain.



COMMENT PRENDRE SOIN DE NOTRE PEAU ?


1. Bien la nourrir.

La peau est composée de 70% d'eau. Lorsque la peau est bien hydratée, elle garde son élasticité, elle se régénère et l’apparition des rides est retardée.


Consommons des fruits et légumes pour leurs propriétés antioxydantes et leur vitamine C indispensable à la synthèse du collagène ; de l’ortie pour sa teneur en silicium ; des oléagineux, du jaune d’oeuf, de l’huile de foie de morue pour leurs bons acides gras et leurs vitamines liposolubles (A, E et D). Du magnésium issu des légumes verts et des céréales complètes, essentiel à la synthèse de l’acide hyaluronique. Recette de cocktail excellent pour la peau page 38.


2. Activer la circulation lymphatique

Que ce soit des exercices physiques, des séances de sauna, ou d’hydrothérapie, ces pratiques permettent d’évacuer les toxines issues de notre alimentation et de notre mode de vie.


3. Maintenir notre masse musculaire

Comme nous le savons, les exercices physiques permettent de transpirer et d’évacuer les toxines, mais également de renforcer les muscles de notre corps.


Si nous pensons moins à ceux de notre visage, qui sont néanmoins au nombre d’une cinquantaine, la pratique du yoga du visage, inspirée de la médecine traditionnelle chinoise, commence à avoir le vent en poupe en Occident. En effet, si la peau de notre visage a besoin d’être nourrie, il n’en est pas moins important de tonifier ses muscles par des automassages et des acupressions qui vont d’une part favoriser le drainage lymphatique en accélérant la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus et d’autre part, stimuler la production de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique.


Ces exercices vont tonifier et détendre les muscles de notre visage permettant d’en remodeler les formes, de lui redonner de l’éclat et de lisser nos rides d’expression telles les rides du lion, les plis d’amertume qui traduisent nos émotions au fil du temps. En prenant soin de «notre extérieur», nous prenons conscience de notre histoire et soignons « notre intérieur ». Notre énergie globale sera renforcée.


L’automassage peut se réaliser avec les mains ou de petits accessoires comme le Gua Sha, une pierre semi-précieuse issue des rituels de soins asiatiques. Cinq minutes par jour suffisent, mais la régularité est essentielle. Sentez-vous bien dans votre peau !



LES AMI.E.S DE NOTRE PEAU


1. LES HUILES :

L’huile d’onagre : riches en en oméga-6, est l’huile des femmes par excellence,


Elle apaise les règles douloureuses et équilibres les troubles de la ménopause. Une huile anti-âge, bien connue pour ses propriétés antioxydantes.


L’huile d’argan : tonifie et régénère la peau. Sérum anti-âge : 30ml d’HV d’argan, 6 gtes d’HEde rose de Damas et 2 gtes de ciste ladanière. Appliquez matin et soir sur le visage et le cou.


L’huile de jojoba : a le même profil lipidique que le sébum humain.


Une lotion nettoyante contre l’acné : dans un fl acon en verre opaque, mélangez 30 ml d’hydrolat de romarin à verbénone, 30 ml d’hydrolat de lavande, 30 ml de gel d’aloe vera pur et 10 gouttes de EPP (extrait de pépin de pamplemousse).


Une lotion hydratante anti-acné : mélangez 30 ml d’HV de jojoba, 30ml d’HV de nigelle, 10 gtes d’HE de palmarosa et 10 gtes de niaouli.


ATTENTION : ne jamais assécher une peau grasse ! Plus on l’assèche, plus les glandes produisent du sébum !


L’huile de macadamia : très pénétrante, elle réhydrate et nourrit la peau sans laisser de fi lm gras.


L’huile de noyaux d’abricot : riche en vitamine A, elle est tonifiante, nourrissante, hydratante, adoucissante. Elle donne de l’éclat aux peaux ternes et dévitalisées.


Sérum pour préparer la peau au soleil : dans un fl acon en verre opaque, mélangez 50 ml de macérât de carotte et 50 ml d’HV d’abricot.


2. LES OLIGO-ÉLÉMENTS :

Le zinc : essentiel à la santé de la peau. Antibactérien et anti-inflammatoire, il est conseillé en cas d’acné et d’eczéma.


Le soufre : impliqué dans la synthèse du collagène et de l’élastine. Recommandé en cas d’eczéma, d’acné, de psoriasis et d’urticaire.


Le manganèse : antiallergique et antioxydant.


Le silicium : réparateur cutané.


Le cuivre : antibactérien et anti-inflammatoire.


L’argent : antimicrobien.


Le sélénium : anti-âge.



LA DOUCHE ÉCOSSAISE, une pratique d’hydrothérapie chez soi.


Rapide, efficace et accessible à tous. Elle consiste à prendre une douche froide, en commençant par de l’eau tiède, aux alentours de 30°, et progressivement vous diminuez la température de l’eau, allant de 20° à 14° selon la tolérance de chacun. L’adaptation peut se faire de jour en jour. Inutile d’utiliser une eau à 14° dès la première tentative. La durée de la douche peut varier de 30 sec. à 1 min. Et trois fois par semaine suffisent pour obtenir des résultats bénéfiques.


Quelques conseils importants :

- Veillez à ce que la température de la pièce soit suffisamment élevée.

- Le pommeau de douche sera réglé sur le jet le plus doux, dirigé de biais, à 10-15 cm de la peau.

- Partez des chevilles et remontez progressivement jusqu’au cou. Evitez la tête, que vous pouvez rafraîchir à l’eau tiède, mais pas froide. Vous pouvez aussi alterner eau chaude et eau froide.

- Se sécher en agitant les bras et les jambes prolonge les bienfaits.


ATTENTION : La douche écossaise est déconseillée en cas de troubles cardiaques, d’hyperthyroïdie, ou d’affaiblissement notable.


BAIN DE VAPEUR DU VISAGE

Prendre un grand bol d’eau bouillante et laisser infuser quelques fleurs de camomille durant 5 min. Posez une serviette sur votre tête et maintenez le visage, les yeux fermés, au-dessus du bol durant une dizaine de minutes, sans être trop près de l’eau. Ensuite, essuyez délicatement votre visage. Refroidissez- le d’abord avec une eau tiède puis bien fraîche. possible.











 

Naturopathe, conseillère en nutrition et hygiène vitale

Auteure du livre « Soyez acteur de votre santé », publié aux Editions Racine

reset@icone.be

http://reset.icone.be


Stage de ressourcement du 13 au 19 août 2022