"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

La griffe du chat, un puissant stimulant pour le système immunitaire


Outre la stévia, une plante au goût sucrée, les baies d’acaï, riches en antioxydants, et les extraits de guarana et de maté, contenant de la caféine, le continent sud-américain compte une autre plante véritablement précieuse : la griffe du chat (Uncaria tomentosa). La griffe du chat est l’un des plus puissants remèdes stimulant nos défenses immunitaires.


Présentation

La griffe du chat est une plante grimpante qui pousse dans les pays (sub)tropicaux d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale. Cette espèce de liane s’enroule autour des arbres et s’y accrochent avec des épines semblables à des griffes du chat ; elle peut atteindre 30 à 50 mètres de haut. Depuis des siècles, l’écorce interne fibreuse, jaune dorée, estutilisée avec succès par les Indiens Guarani pour toutes sortes d’infections, de troubles gastriques et de douleurs articulaires. Grâce aux recherches et études cliniques menées par le médecin autrichien Dr Keplinger, la griffe du chat est devenue un remède de base de la phytothérapie occidentale actuelle.


Choisir la bonne variété !

Pour obtenir un effet optimal sur l’immunité, il faut utiliser la bonne variété de griffe du chat : Uncaria tomentosa (également connue sous le nom de Liane du Pérou) !


L’Uncaria guianensis , variante de griffe du chat, bien que moins efficace est souvent utilisée. Or elle ne présente pas, au contraire de la griffe du chat Tomentosa, le même rapport entre les puissants alcaloïdes oxindoles pentacycliques (POAs), qui stimulent l’immunité, et les alcaloïdes oxindoles tétracycliques (TOAs), moins efficaces sur ce plan.


Un puissant stimulant immunitaire

La griffe du chat est une plante à forte résistance qui est très efficace contre les virus, les bactéries et les champignons. Elle stimule la formation de lymphocytes T et de lymphocytes B actifs (globules blancs spécifiques) à partir de «lymphocytes au repos» qui attaquent ensuite les envahisseurs étrangers comme les « natural killer Lymphocytes T » et produisent des anticorps comme les « plasmocytes ». On constate également une augmentation de la capacité phagocytaire ou d’épuration d’autres globules blancs, les macrophages. La griffe du chat est donc principalement utilisée pour prévenir et traiter : • les infections de la gorge, du nez, des oreilles et des sinus

  • les infections des voies respiratoires inférieures

  • la grippe et les maladies grippales

  • les infections virales : herpès, zona, fièvre glandulaire

  • les infections urinaires

  • les parasites intestinaux, dysenterie, diarrhée

  • les ulcères, les abcès, les blessures

  • les infections locales et générales Candida

  • une immunité réduite, par exemple après une cure d’antibiotiques

Également anti-inflammatoire

On attribue également à la griffe du chat un effet harmonisant sur le système immunitaire. Elle a donc un large effet anti-inflammatoire et anti-allergique. Elle protège également l’épithélium gastro-intestinal contre la formation d’ulcères et améliore la flore intestinale. Pour ces raisons, la griffe du chat est également utilisée en cas de :

  • arthrite, arthrose et inflammation des tendons

  • allergies, rhume des foins, asthme allergique

  • gastrite, ulcère gastro-duodénal

  • côlon irritable, intestin perméable, hémorroïdes

  • blessures, ecchymoses, douleurs nerveuses

Autres applications

Des témoignages font état d’un effet inhibiteur sur le développement et la multiplication des cellules cancéreuses. Il convient bien sûr d’être très prudent à ce propos et de ne pas substituer la griffe du chat aux recommandations du corps médical. Il convient également de consulter son médecin traitant pour s’assurer que la prise de la griffe du chat est compatible avec le traitement suivi. De plsu la griffe du chat peut être utilisée pour prévenir les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et l’hypercholestérolémie en raison de ses vertus antioxydantes et d’anticoagulant naturel.


Avertissements

La griffe du chat ne doit pas être administrée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans. Elle doit absolument être évitée chez les personnes dont l’immunité doit être supprimé, comme les porteurs d’un organe transplanté. En cas de maladies auto-immunes (telles que le lupus et la sclérose en plaques) et en cas de tuberculose, il est conseillé de ne prendre la griffe du chat uniquement si elle est prescrite par un médecin.



Articles du dernier numéro

31, Rue de la Terre Franche

5310 Longchamps, Belgique

hello@etreplus.be

Tél : 081 43 24 80

  • White Facebook Icon

© 2019-2020 Être Plus. Tous droits réservés.