top of page
Ancre 1

"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Des remèdes naturels pour nettoyer notre foie



La période des fêtes est l’occasion de nous réunir autour de repas chaleureux mais parfois trop copieux et de desserts savoureux mais riches ; les repas festifs mettent souvent à mal notre foie. Pour lutter contre ces excès et aider notre organisme à mieux récupérer, certains remèdes naturels ont fait leurs preuves.



Indépendamment de ces repas de fin d’année, le régime alimentaire occidental classique est bien souvent composé de sucres raffinés, de préparations et viandes transformées exerçant une forte pression à longueur d’année sur notre principal émonctoire : le foie. Quand bien même nous nous nourrissons sainement, les innombrables toxines environnementales ainsi que le stress inévitable de nos vies trépidantes menacent notre fonction hépatique. Heureusement différentes plantes viennent à notre secours !



Un foie surmené


Le foie est une grosse glande qui possède de nombreuses fonctions vitales ; en particulier le stockage et le traitement des nutriments, la digestion et le métabolisme des lipides et la fonction de détoxication. De nos jours non seulement les erreurs nutritionnelles provoquent un surmenage du foie, mais de surcroit la fonction de nettoyage est également malmenée ! Pensons aux toxines environnementales qui entrent dans la chaine alimentaire (PCB, dioxines, métaux lourds, pesticides...), aux médicaments que nous prenons et aux substances toxiques avec lesquelles nous sommes en contact (poussières fines, peintures, laques, phtalates, détergents...): tout cela doit être traité par le foie et évacué par la bile ou l’urine. Ajoutons à cela une dose quotidienne de stress et il n’est donc pas étonnant que le foie se rappelle à notre bon souvenir : manque d’appétit, mauvaise digestion, fatigue, nausées, maux de tête et manque de sommeil.


Le chardon-Marie (Silybum marianum) : protecteur et nettoyeur du foie


Originaire du bassin méditerranéen, le chardon-Marie est utilisé pour combattre les troubles digestifs, les maladies du foie et de la vésicule biliaire. Durant l’Antiquité les Grecs l’utilisaient pour soigner les troubles du foie. C’est la plante par excellence qui protège le foie des substances nocives et qui favorise sa désintoxication. Cette variété de chardon contient trois substances essentielles : la silybine, la silychristine et la silydiamine, regroupées sous le nom de silymarine, substances qui permettent de protéger le foie et diminuer la pénétration d'éléments toxiques dans ses cellules. Egalement le chardon- Marie favorise à la fois la phase 1 et la phase 2 du nettoyage du foie, aidant à régénérer et réparer les cellules hépatiques endommagées. Une forme naturelle de chardon-Marie facilement absorbable est un allié de choix pour notre foie fatigué.


Le curcuma contre l’inflammation


La racine de curcuma (Curcuma longa) est également très utile pour le foie: comme elle le fait pour les articulations, muscles, cerveau, intestins et prostate, elle peut réduire l’inflammation. Une forme facilement absorbable du complexe de curcumine, qui donne cette couleur jaune orangée, est idéale pour prévenir l’inflammation des voies biliaires. De plus, ce phytosome du curcuma améliore la qualité de la bile, permettant ainsi d’éviter la formation des calculs biliaires. Attention : dans le rare cas d’une crise aiguë due à un calcul biliaire coincé dans les voies biliaires, la prise de curcuma est déconseillée.



L’artichaut pour la digestion des graisses


L’artichaut sauvage ou cardon (Cynara cardunculus), dans une moindre mesure l’artichaut cultivé (Cynara scolymus), apporte également un soutien important au foie. Le complexe de cynarine contenu dans les feuilles du cardon, stimule la sécretion biliaire et l’élimination de bile, produisant une bile plus abondante et de meilleure qualité. Cela favorise principalement la digestion des graisses, mais aide également à prévenir la formation de calculs biliaires ainsi qu’à mieux contrôler le taux de cholestérol.



La Vitamine E et la choline contre le foie gras


En raison de leurs effets positifs sur le foie, les trois plantes mentionnées plus haut (chardon-Marie, curcuma, artichaut sauvage) nous aident à lutter contre l’accumulation de graisses dans le foie. C’est important pour la prévention et le traitement de ce qu’on appelle communément le « foie gras »( stéatose hépatique) non-alcoolique, l’une des conséquences du mode de vie occidentale et l’une des principales causes de l’affaiblissement de la fonction hépatique. La vitamine E, le plus important antioxydant dans la protection des membranes des cellules du foie, apporte une aide précieuse dans la lutte contre cette stéatose hépatique non alcoolique. Il doit alors s’agir d’un complexe naturel de tocophérols et de tocotriénols, et non d’un alpha-tocophérol isolé. La choline, classée comme une vitamine B et qui favorise le métabolisme des graisses, réduit l’accumulation de graisses dans le foieet améliore la fonction biliaire.



La puissance de la combinaison


Une préparation combinée avec les ingrédients cités précédemment est un soutien plus que bienvenu pour un foie faible, surchargé ou trop gras.


D’autres produits naturels peuvent nous aider à nettoyer notre foie et améliorer la fonction hépatique, parmi lesquels le romarin (décongestionnant), le radis noir (drainant), le pissenlit (dépuratif), huile essentielle de menthe poivrée (détoxifiante) ou encore le jus de bouleau (dépuratif et diurétique).


Tenant compte des puissants principes actifs de ces plantes, il est recommandé de recueillir l’avis de son médecin traitant avant de se supplémenter.













Commentaires


bottom of page