"J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé."

Search

Des nutriments essentiels pour alléger le stress




Les Belges sont les champions de l’utilisation de sédatifs. Sur une base annuelle, 2,4 millions de gélules sont vendues dans notre pays dans le segment Calming & Sleeping (1). Ayant massivement entraîné stress, fatigue et troubles dépressifs, la crise liée à l’épidémie du Covid-19 n’aura pas amélioré la donne… Pourtant, pour éviter les médicaments de type anxiolytiques – en particulier le recours aux benzodiazépines (2) –, des solutions existent. La nutrithérapie et la complémentation alimentaire en font partie.


Le stress en question


Le stress est caractérisé par un ensemble de symptômes et de comportements qui traduisent la façon et l’aptitude avec lesquelles chacun réagit aux changements. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent. Le stress positif peut être un atout puisqu’il permet notamment le surpassement. A l’inverse, le stress négatif peut provoquer des symptômes physiologiques et psychosomatiques plus ou moins destructeurs pour l’organisme.


Nutrithérapie et complémentation alimentaire


Pour mieux gérer son stress, un éventail de possibilités s’offre à nous : relaxation, thérapie cognitive, techniques de respiration, phytothérapie… De nombreuses études réalisées sur certains nutriments (magnésium, acides aminés, vitamines B…) ont aussi montré leur intérêt dans les traitements des états de stress. En effet, en consommant certains nutriments, on augmente la quantité disponible de neurotransmetteurs pour le cerveau. En d’autres mots, il est donc tout à fait possible d’optimiser le métabolisme du cerveau par l’absorption de nutriments spécifiques.

  • Lorsque le stress se manifeste, le magnésium est éliminé par voie urinaire. Un bon apport en magnésium (abondant dans les légumes verts, les légumes secs, les céréales complètes et les fruits oléagineux) améliore la production d'énergie et réduit l’impact du stress.

  • Naturellement présente dans les viandes et le poisson, la taurine régule les troubles de l’anxiété. Cet acide aminé permet de fixer le magnésium dans les cellules, ce qui renforce son action anti-stress.

  • Le GABA, qui se trouve essentiellement dans les aliments riches en protéines, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux. Il a pour fonction d'aider l'esprit et le corps à se relaxer. Il joue un rôle important au niveau du sommeil et de l'humeur.

  • Le zinc, présent dans les huîtres, les abats, la viande rouge, le pain complet et les œufs, contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Il participe à la normalisation du taux de GABA. Il joue également un rôle dans la production de sérotonine et de vitamine B6.

  • La tyrosine, que l’on retrouve dans les aliments riches en protéines, est un précurseur des neurotransmetteurs que sont la dopamine, l’adrénaline et la noradrénaline. Cet acide aminé permet entre autres de limiter les effets du stress.

  • Présentes dans les produits laitiers, le poisson, le jaune d’oeuf, la volaille et les abats, les vitamines B interviennent dans la synthèse des neurotransmetteurs. Considérablement améliorées par les nouvelles formes galéniques utilisées, les huit vitamines du complexe B ont en commun de favoriser un meilleur contrôle du stress.




(1) (Source : Red Data MAT06 2020)

(2) Les benzodiazépines sont des molécules qui agissent sur le système nerveux central. Elles ont des effets anxiolytiques, calmants, hypnotiques et anticonvulsifs.


Articles du dernier numéro