"Le bonheur de toute société commence avec le bien-être des familles qui y vivent."

Les peuples racines et l'au-delà

Pour les peuples racines, la frontière entre le monde des vivants et celui des morts est un simple voile qu’il leur est possible de soulever, à travers les pratiques chamaniques notamment. Dans ces  sociétés, l’au-delà et l’ici-bas ne sont pas vraiment séparés ; ils participent d’un même monde plus global où le visible et l’invisible s’interpénètrent. Des Indiens d'Amazonie aux aborigènes d'Australie en passant par les peuples de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les défunts sont "présentifiés" à travers des sculptures, masques et autres artefacts. 

Biographie

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision. Il a découvert le principe d’une mémoire du futur auprès d’un chamane shipibo et explore depuis plusieurs années le concept de la rétro-causalité sous ses différentes facettes. Il est notamment l’auteur avec Jocelin Morisson de Se souvenir du futur et Se souvenir de l'au-delà, paru chez Guy Trédaniel éditeur. 

Inscriptions

à partir du 7 juin